Aïn Témouchent : Les automobilistes piègés par les signalisations

Elwatan; le Samedi 15 Mai 2010
49327

Les usagers, sur leur lancée à 100 km/h, se font flasher à de traîtres endroits par des radars, là où on continue à considérer que la vitesse
limite est toujours fixée à 80 km/h.
Sur l’insistance des élus, les autorités de la wilaya viennent de fixer la vitesse à 100 km/h sur la RN2 et la RN35 au lieu de 80 km/h, conformément à la loi, une loi qui cependant laisse toute latitude à ces mêmes autorités d’en décider autrement en fonction d’éventuelles contraintes locales. Tout l’argumentaire des élus à l’APW reposait sur le fait que ces deux routes venaient d’être dédoublées pour en faire des voies express et qu’il était contradictoire de restreindre la vitesse en deçà du seuil prévu par la loi. D’autre part, ils avaient relevé que, sur le territoire de la wilaya d’Oran, dès l’entrée de cette ville, et dans le prolongement de cette même RN2 en direction de Mostaganem, la vitesse était fixée à 100 km/h. Enfin, sur l’autre prolongement de cette route vers Tlemcen, il en était de même.

Ainsi, depuis le remplacement des anciens panneaux, les automobilistes ont commencé à mieux respirer sur les RN 35 et RN2 dans la portion comprise sur le territoire de la wilaya de Témouchent, sans que pour cela, comme il était craint par les autorités, le nombre des accidents augmente. Cependant, sur une trentaine de kilomètres, soit la portion de la RN2 située à la limite du territoire de la wilaya d’Oran et l’entrée de ce chef-lieu de wilaya, les plaques de signalisation n’ont pas changé, limitant toujours la vitesse à 80 km/h. Pis, sur cette portion, les usagers, sur leur lancée à 100 km/h, se font flasher à de traîtres endroits par des radars.

La verbalisation est alors dressée à un barrage quelques centaines de mètres plus loin où une file de voitures est alignée, les conducteurs attendant la sanction.
Un autre barrage est dressé à l’identique dans le sens inverse de la RN2, sur l’autre voie. Révoltés par une application de la loi qui s’en tient plutôt à sa lettre qu’à son esprit, certains automobilistes, par esprit de solidarité qui frise la vengeance, avertissent par des coups de phare répétés ceux des autres usagers venant en sens inverse.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): M. Kali

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..