Alger en bref

Elwatan; le Dimanche 16 Mai 2010
1


-Nouveaux ralentisseurs sur le CW 111 :

Deux nouveaux ralentisseurs ont été aménagés sur le CW 111, plus précisément au lieudit Harraga, dans la commune de Bordj El Kiffan. Les habitants du quartier avaient, dans un passé récent, bloqué la route à la circulation routière des heures durant, suite au décès tragique d’un jeune de leur quartier, fauché par un autobus qui roulait à vive allure.
L’accident est survenu à l’endroit même où ont été installés ces ralentisseurs. Selon les habitants du quartier, le jeune homme qui travaillait comme receveur dans le même bus et qui connaissait parfaitement le chauffeur, s’était volontairement mis en travers de la route de l’autocar pour obliger le chauffeur à freiner, mais le jeu a vite tourné à la tragédie lorsque le conducteur du bus, appuyant sur la pédale de frein, n’a pu arrêter le véhicule, les freins ne répondaient plus, et le drame n’a pu être évité.

- Un trou béant sur la route dE Aïn Taya-Rouiba :

Une large excavation se trouvant au beau milieu de la route qui relie la ville de Rouiba à celle de Aïn Taya entrave considérablement la fluidité de la circulation routière.
Le trou béant qui oblige les automobilistes à ralentir pour ne pas endommager leurs véhicules se trouve en fait au centre d’une importante intersection qui fait jonction entre trois axes routiers, à savoir la route de Aïn Taya-Rouiba (CW 119), de Heuraoua et celle de Dergana.
La route a été laissée dans cet état après des travaux qui ont nécessité le creusement de la chaussée qui, par la suite, n’a pas été remise en état.

- Des pieds-noirs retrouvent Belcourt :

Un groupe de pieds-noirs, escorté par la police, a visité, dans la matinée du jeudi à 7h30, le quartier de Belouizdad (ex-Belcourt ) sous le regard curieux de ses habitants. Face au cercle sportif du CRB, ces vieux Français et Françaises, nés dans ce quartier populaire, ont tenu à immortaliser ces moments devant leurs anciennes demeures. Ils avaient tous les larmes aux yeux en se remémorant des souvenirs. Une visite marquée par l’émotion qui s’est poursuivie dans ce quartier populaire d’Alger. Ces anciens de la capitale ont échangé quelques propos avec les habitants de Belcourt.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..