Alger en bref

Elwatan; le Mercredi 19 Decembre 2012
1


-El Harrach : une station improvisée à la rue d’Alger

Une interminable foule de voyageurs fréquente quotidiennement la station de bus de la rue d’Alger, dans la commune d’El Harrach. La station assure la navette entre le centre-ville d’El Harrach et la cité la Montagne, dans la commune de Bourouba. Malgré le nombre important d’usagers qui fréquentent cette ligne, la station manque cruellement de commodités. Cette station, ou ce qui en tient lieu, a été improvisée et n’est dotée ni d’abribus ni de toilettes publiques. «En hiver, nous sommes obligés d’attendre les bus sous des torrents de pluie. En été, c’est sous un soleil de plomb que nous les attendons», s’indigne un usager, et de poursuivre : «Les plus touchés par cette situation, ce sont les écoliers.»  

-Cité la Montagne : inexistence d’éclairage public

Les habitants de la cité la Montagne, dans la commune de Bourouba, se plaignent de l’inexistence d’éclairage public, particulièrement dans certaines ruelles. En dépit des multiples requêtes adressées aux services concernés et aux autorités locales, le problème, apprend-on auprès des habitants, persiste. En ce début de  saison hivernale, les habitants de la cité souffrent énormément. «A partir  d’une certaine heure du soir, on évite de sortir», fait remarquer un résidant, avant d’ajouter : «Des délinquants profitent de l’inexistence d’éclairage pour s’adonner à leur sale besogne. Ils agressent les passants à la faveur de l’obscurité.» Des habitants ont émis le souhait de voir les travaux de réalisation de l’éclairage public au plus vite, afin de pouvoir en finir avec cette situation avant le début de la saison des grandes pluies. «Nous attendons du nouveau staff municipal qu’il prenne en charge le problème de l’insécurité.»

-Diar El Afia : pas de collecte d’ordures

Le ramassage des ordures à Diar El Afia se fait rarement, au grand désarroi des résidants de cette cité populaire.
Les agents de la voirie,  les éboueurs de l’EPIC Netcom et de la commune ne font toujours pas le détour par cette cité, devenue une décharge à ciel ouvert. Pas de niches ni de bacs à ordures, la population réclame une intervention rapide et ferme des autorités de la wilaya déléguée d’El Harrach pour régler ce problème récurrent.

Categorie(s): alger

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..