Algérie-Burkina Faso : Si proche du Brésil…

Elwatan; le Mardi 19 Novembre 2013
81124


Un objectif que les camarades de Bougherra, un des rares rescapés du Mondial sud-africain, doivent atteindre pour s’inscrire dans la spirale des bons résultats et du coup donner de la joie au peuple algérien qui n’attend que ça. Les Verts n’ont jamais été si proches du Brésil. L’équipe nationale est en regroupement à Sidi Moussa depuis une semaine pour mieux se concentrer sur ce rendez-vous capital. Le sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, a préparé trois plans d’attaque pour parer à toutes les éventualités. Il a multiplié les exercices avec le groupe dans le but de contourner la stratégie de l’adversaire qui défendra à coup sûr son maigre acquis avec toutes ses forces.
En plus de la stratégie à adopter le jour du match, le sélectionneur national compte aussi sur l’appui et le soutien indéfectible du public qui sera présent en masse pour pousser à fond les joueurs à se surpasser et surmonter le handicap d’un but. Une quatrième qualification en Coupe du monde, la deuxième d’affilée, aura sans doute des répercussions positives sur tous les plans.


Le black-out de Halilhodzic


A la veille du match contre le Burkina Faso, rien n’a filtré sur la composante qui débutera le match. La préparation du match est entourée d’un black-out total. Le patron des Verts ne veut pas dévoiler le onze type pour maintenir tous ses joueurs en alerte. Même lors des matches d’application organisés à Sidi Moussa, Vahid Halilhodzic ne l’a jamais fait sentir aux joueurs, il partage le groupe équitablement pour faire comprendre à tous les joueurs qu’ils sont tous concernés par le match. Un petit malentendu avec le milieu de terrain s’est produit, celui-ci ayant cru comprendre qu’il ne jouera pas d’entrée, a été vite étouffé. Toutefois, le sélectionneur national optera à coup sûr pour l’offensive. On parle de la titularisation de Brahimi qui affiche une excellente forme pour épauler le trio habituel : Slimani-Soudani-Feghouli. Pour le reste des joueurs, l’entraîneur ne compte pas apporter beaucoup de changements, en dépit de la défaillance du compartiment défensif lors du match aller. Il privilégie l’expérience à la compétitivité dans certains postes pour ne pas chambouler la composante, mais aussi pour ne pas bousculer la complémentarité entre les joueurs dans un match aussi décisif.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Slimane Mekhaldi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..