Algérie-France : Des partis considèrent la visite de Hollande comme «négative»

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
1


«Cette visite est négative, alors qu’elle devait être l’occasion d’améliorer les relations entre les deux pays et les deux peuples et de permettre l’amélioration des possibilités de coopération ainsi que le développement des relations bilatérales et le règlement du contentieux historique», notent les rédacteurs d’un communiqué rendu public dimanche dernier. «Négative», jugent ces partis, car «les aspirations du peuple algérien pour la reconnaissance des crimes durant la période coloniale et la repentance, en plus des indemnisations, n’ont pas été satisfaites».

«Nous exprimons un profond regret et nous nous indignons du contenu de cette visite qui se réduit à concrétiser les intérêts de l’Etat français au détriment des intérêts du peuple algérien», ajoutent ces partis. Ils estiment que «le président français n’a pas respecté l’Etat souverain algérien». «Il a agi comme s’il est venu inspecter une province française et comme si l’Algérie n’existe pas», ajoutent-ils. Pour ces formations, «le régime algérien, illégitime et issu de la fraude, a acheté le silence de la France pour que l’actuel chef de l’Etat puisse briguer un 4e mandat».

«Le président français s’est permis de s’ingérer dans les affaires internes d’un pays indépendant en annonçant la modification de la Constitution. Des accords ont été signés d’une manière douteuse, ce qui nous incite à demander à connaître leur contenu. Cette visite a également permis à la France de fermer l’investissement étranger dans notre pays. Le président français est venu avec un état d’esprit hégémonique pour monopoliser le marché algérien et le cadenasser au profit des entreprises françaises», observent les signataires du communiqué.

Les partis signataires du communiqué sont le Mouvement des citoyens libres (MCL), le Rassemblement populaire républicain (RPR), El Fedjr El Jadid, le Front national algérien (FNA), le Mouvement de la société pour la paix (MSP), le Front de la jeunesse démocratique pour la citoyenneté (FJDC), le Front de la nouvelle Algérie (FAN), le Parti républicain progressiste (PRP), le Parti de la proclamation et de l’équité (PPE).

Categorie(s): actualité

Auteur(s): M. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..