Algérie/UE : Six millions d’euros pour trois projets de jumelage

Elwatan; le Lundi 13 Octobre 2014
1


D’une valeur totale de 6 millions d’euros, attribués par l’UE, ces trois projets s’inscrivent dans le cadre du programme d’appui à la mise en œuvre de l’accord d’association (P3A). Deux pays, en l’occurrence la France et l’Italie, participent à la concrétisation de ces projets dédiés au renforcement du dispositif de reconnaissance de la qualité des produits agricoles, au renforcement de la capacité de contrôle des services vétérinaires et à la mise à niveau des laboratoires de l’Institut national de la médecine vétérinaire en vue de le rapprocher des standards européens et internationaux.

Selon le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelwahab Nouri, ces jumelages permettront de «créer de nouvelles opportunités commerciales sur le marché local et à l’exportation, tout en réaffirmant l’identité de notre patrimoine culturel et alimentaire». Le ministre a également indiqué que le jumelage devra aboutir, entre autres objectifs, à «la reconnaissance de trois produits-pilotes, à savoir la datte Deglet Nour de Tolga, la figue sèche de Beni Maouche et l’olive de table de Sig». Ce système, une fois sa construction achevée, devra garantir un revenu équitable aux agriculteurs concernés, protéger les dominations contre la contrefaçon et fournir des informations précises sur les produits possédant des caractéristiques liées à l’origine géographique.

Il convient de rappeler que le programme P3A est prévu pour une durée de 36 mois. Il est doté, pour sa deuxième phase de mise en œuvre, d’un budget de 30 millions d’euros et a comme objectif d’accompagner la réalisation de l’accord d’association Algérie-UE dans toutes ses dimensions. Des jumelages institutionnels y sont prévus et un programme d’assistance technique touchant plusieurs domaines a déjà été lancé.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Lyes Mechti

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..