Ambiance d’avant-match : Engouement modéré dans les rues d’Alger

Elwatan; le Mardi 19 Novembre 2013
81125


Nous sommes bien loin de l’atmosphère qui a régné, avant, durant et après le match qualificatif pour le Mondial de 2010 face à l’Egypte. Le rendez-vous footballistique d’aujourd’hui, bien qu’il soit commenté dans les différents coins et recoins d’Alger, ne suscite visiblement pas d’enthousiasme : point d’animation dans les quartiers et très peu de commerces d’articles sportifs aux couleurs nationales (drapeaux, écharpes, bonnets, etc.) En effet, la population d’Alger ne manifeste presque aucune ferveur, habituelle lors des grandes manifestations sportives, nationales ou internationales.

Mis à part les quelques commerces et tables de fortune qui proposent aux passants des équipements des Verts et quelques voitures arborant le drapeau national, rien n’indique qu’un rendez-vous décisif va avoir lieu dans quelques heures. Etrange situation. On se souvient qu’à la même période de 2009, tout le pays et particulièrement la capitale, était en ébullition à l’occasion du match d’appui face aux Pharaons d’Egypte (1-0) disputé à Omdurman au Soudan. Cette fois-ci, face aux Etalons du Burkina Faso, les Algérois donnent l’impression d’être moins sûrs de la 4e qualification des Verts. Même si ce sentiment n’apparaît pas dans les commentaires des uns et des autres.

Avec un retard d’un but à rattraper, les citoyens interrogés pensent que les coéquipiers de Faghouli et Brahimi sont en mesure de renverser la vapeur à domicile. «L’EN peut passer facilement. Le Burkina Faso n’est pas un foudre de guerre», lance un jeune rencontré au quartier Belouizdad. «Si on n’est pas capables de gagner demain, ça ne sert à rien d’espérer aller en Coupe du monde», soutient un autre.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Madjid Makedhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..