Amizour : Les transporteurs en colère

Elwatan; le Lundi 17 Mai 2010
1

Les transporteurs assurant les dessertes vers Feraoun, Barbacha, Bouandes et Bousselam à Béjaïa qui passent par la daïra d’Amizour ont observé pour une énième fois une grève illimitée au courant de la semaine dernière.
Ils ont procédé à la fermeture de la RN 75 par une cinquantaine de bus pour exprimer leur mécontentement après la décision de l’APC d’Amizour de supprimer l’arrêt de bus situé devant le siège du tribunal pour des raisons de sécurité, selon les dires des élus locaux. Les transporteurs frondeurs ont déjà observé un débrayage de 12 jours, mais suite aux différentes réunions tenues entre le syndicat des transporteurs, le P/APC d’Amizour et les représentants de la direction de transport de wilaya, un nouvel arrêt de bus leur est attribué.

«Avant qu’ils montent dans le bus, les clients nous demandent d’abord où est-ce qu’on va les déposer. Puis, ils prennent le bus des transporteurs d’Amizour qui entrent à la station des bus, contrairement à nous», fulmine un transporteur assurant la desserte Feraoun-Béjaïa. «À ce rythme, notre activité n’est plus rentable», se désole un autre transporteur. En outre, l’APC d’Amizour a sommé les transporteurs assurant les dessertes Béjaïa-Amizour-Barbacha de ne plus desservir la station des bus. Une décision qui n’a pas été du goût des transporteurs concernés.

Une réunion a regroupé, les P/APC de Barbacha, Feraoun et Kendira avec le représentant de la direction des transports de la wilaya, et le chef de la sûreté de Daïra en présence du chef de Daïra pour permettre l’arrêt de cette grève.

Categorie(s): bejaia

Auteur(s): K. Mezhoud

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..