APW de Souk Ahras : Une session consacrée à l’investissement et au budget

Elwatan; le Jeudi 16 Octobre 2014
1


Lors de leurs interventions, les élus Djemil Djamel et Smara Liamine ont d’emblée critiqué le caractère hâtif qui a caractérisé la présentation par le représentant de la commission de l’économie et des finances dudit budget. «Il s’agit de l’argent du contribuable que l’on doit mettre à l’étude pour ensuite présenter au débat au sein de l’APW et je considère que cette précipitation dans la lecture du rapport ne sied pas à notre statut d’élus», a déclaré Djemil Djamel, dont les propos ont été confortés par Smara Liamine.

S’agissant du dossier de l’investissement, au moins six élus qui ont pris la parole lors de ce premier jour de la session. Ils se sont demandés si l’objectif était l’investissement tout court ou si ce chapitre était exclusivement réservé à l’investissement dans le secteur de l’agriculture. La présentation  du rapport étant limité à ce même secteur.

Lors des débats, la majorité des intervenants n’ont pas tari d’éloges à l’adresse du wali, remercié à seize reprises par les membres de l’APW  pour toutes «les performances» de la wilaya et même pour le vent qui souffle du nord. Des interventions, on ne peut moins élogieuses, ont tourné autour des réticences bancaires, du Calpiref et de ses tenants, de l’assainissement tous azimuts et de plusieurs autres points qui ont légèrement hissé la session au rang qui lui est dû.

Le docteur Aouaidjia mettra en valeur les paramètres d’un investissement viable et fiable par le biais du choix du créneau, de la rentabilité et de la création des postes d’emploi. Le docteur Loudjani, ajoutera aux propos de son confrère que toute initiative susceptible d’apporter une valeur ajoutée pour la wilaya sera la bienvenue et qu’il est indispensable pour tout décollage, d’encourager et d’entretenir toute personne porteuse d’idées novatrices.

De son coté et dans une déclaration inattendue et truffée de non-dits, l’élu Younes Samai a déclaré ceci: «nous sommes des élus de cette population et tout ce qui a trait à notre probité et à des agissements contraires à notre mission, est aussitôt découvert par les citoyens. Arrêtons le business… il y a trop de business à l’APW et rappelez-vous bien du proverbe local que vous connaissez tous: Adressez-vous à une personne issue d’une lignée opulente (moralement) même si elle vit la disette ; et ne prêtez guère attention à celle rassasiée après famine». Une gêne était perceptible sur plusieurs visages malgré les esquisses de sourire.

Categorie(s): actu est

Auteur(s): A. Djafri

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..