Association Nahla : Le diabète en hausse alarmante

Elwatan; le Dimanche 17 Novembre 2013
1


Des conseils en matière d’hygiène de vie, de conduite thérapeutique et de pyramide alimentaire ont été au centre de la manifestation qui fait suite à celle de la journée mondiale du diabète qui s’est déroulée jeudi aux mêmes lieux. Il faut dire que tout le monde a été ému par cette volonté tenace et cet engagement à toute épreuve de Nahla qui active sur le terrain depuis une bonne douzaine d’années. «C’est grâce au sérieux et au dynamisme de la présidente de Nahla, dont le dévouement ne s’est jamais démenti au cours de ces années, que je suis aujourd’hui convaincue que mon enfant peut mener une vie normale avec son diabète», témoigne la mère d’un petit garçon. Collation, musique, danse, humour, tout était là pour démystifier cette maladie, qui, selon des médecins présents, est en hausse alarmante.

En l’absence de statistiques fiables, l’on se rabat sur le chiffre livré par le ministère de la Santé : 1,5 million de diabétiques en Algérie. Des associations à Constantine, nous dit Dr Abdelhamid Bouali, délégué de Saidal -sponsor exclusif de la journée portes ouvertes de Nahla- avancent le chiffre de 3000 au niveau de la wilaya. Nahla, nous indique Dr Benabid Abdallah Mehdi, médecin éducateur au laboratoire Lilly, outre les membres adultes, compte plus de 200 enfants atteints du diabète qui bénéficient, une fois par semaine (le samedi), de séances éducatives en termes de prise en charge et de sensibilisation sur cette pathologie. «Les causes principales du diabète sont la malbouffe et la sédentarité», avise, pour sa part, Mme Ouarda Bensegueni Zebiri, présidente de Nahla.

De leur côté, les enfants ont accroché, selon une tradition de l’association, leurs vœux écrits, agrémentés de dessins, à «l’arbre de l’Espoir». Nous livrons, à titre illustratif, quelques-uns de ces messages pleins de confiance en un avenir radieux : «Je veux devenir président de la République», «Je veux devenir soldat», «Je veux devenir pharmacienne», ou encore «Je veux devenir fabricant d’insuline»…Quelle magnifique leçon de vie pour les adultes ! Rappelons que la journée de jeudi a vu des conférences des Pr. Kitouni et Zaâmèche du service de médecine interne (CHU Ben Badis), et un hommage posthume à Ahmed Boussaid, notre défunt collègue, ravi aux siens en août dernier.     
 

Categorie(s): constantine

Auteur(s): Farida Hamadou

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..