Bataille pour le titre de vice- champion du monde de moto

Elwatan; le Vendredi 17 Octobre 2014
89736


Jorge Lorenzo (Yamaha), vainqueur des deux derniers Grand Prix, au Japon et en Aragon, et également victorieux l’an passé sur le circuit de Philipp Island, est de ceux-là avec son coéquipier Valentino Rossi, et l’«éternel second» Dani Pedrosa. Marquez est évidemment le seul pilote à ne plus être dans la course, mais pourrait néanmoins tenter d’égaliser le record de 12 victoires en une saison détenu depuis 1997 par l’Australien Mick Doohan.

Le Catalan a, en outre, une revanche à prendre sur le sort qui lui a été réservé l’an dernier. Celui qui allait devenir le plus jeune champion du monde de l’histoire de la catégorie reine, avait écopé d’un drapeau noir — mis hors course définitivement — pour ne pas s’être arrêté au stand dans les délais impartis par un règlement inspiré par l’équipementier Bridgestone et mis spécialement au point cette année-là pour des «raisons de sécurité». Cette bévue avait remis Lorenzo en selle pour le titre qu’il avait fini cependant par perdre pour 4 points. Le pilote Yamaha, auteur d’un début de saison 2014 catastrophique, s’est bien repris puisqu’il vient de monter sur le podium pour la septième fois consécutive et s’est rapproché à trois points du duo Pedrosa-Rossi installé au coude-à-coude à la deuxième place.

«Bataille» prometteuse

Rossi, victorieux cette année du Grand Prix de Saint-Marin, chez lui à Misano et auteur d’un nouveau podium au Japon, a réussi par le passé un parcours époustouflant sur le circuit «maritime» australien avec cinq victoires consécutives (2001-2005), deux secondes places (2008 et 2009) et cinq troisièmes (2000, 2006, 2007, 2010 et 2013). La bataille, si elle a lieu, avec son coéquipier Lorenzo voire avec Dani Pedrosa, très en verve lui aussi, même s’il n’a jamais gagné en MotoGP sur cette piste rapide très appréciée de la plupart des pilotes, pourrait alors être somptueuse.

A trois courses de la fin de la saison, l’Espagnol Esteve Rabat (Kalex) pourrait décrocher son premier titre mondial dimanche en Moto2, s’il remporte le Grand Prix et si son coéquipier et principal adversaire, le Finlandais Mika Kallio, ne termine pas mieux que 4e. La lutte en Moto3 demeure toujours incertaine même si la victoire inespérée d’Alex Marquez (Honda) au Japon lui donne 25 points d’avance — soit le prix d’une victoire — sur l’Australien Jack   Miller (KTM) et 37 sur son coéquipier Alex Rins.

Categorie(s): sports

Auteur(s): AFP

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..