Bordj Bou Arréridj en bref

Elwatan; le Samedi 22 Decembre 2012
1


Une chercheuse en musique andalouse sous mandat de dépôt

Les éléments de la PJ de la sûreté de wilaya de Bordj Bou Arréridj, ont arrêté la semaine dernière, en flagrant délit d’usurpation d’identité et tentative d’escroquerie, une femme qui se faisait passer pour une proche d’un haut responsable de l’Etat, venue rencontrer le wali de Bordj Bou Arréridj pour un lot de terrain en plein centre-ville. La mise en cause avait contacté, le 13 décembre dernier, à deux reprises,  les services de la wilaya pour prendre un rendez-vous avec le wali. Pris de doute, le wali s’informe auprès du chef de la sûreté de wilaya, et c’est là que le pot aux roses avait été découvert. Un plan  a été minutieusement préparé par les éléments de la PJ en collaboration avec les services de la wilaya.
La dame répondant aux initiales de Z.A., âgée de 32 ans, originaire de Aïn El Beida et résidant à Ouled Fayet dans la wilaya d’Alger, chercheuse en musique andalouse, a été reçue par le wali le 18 décembre. Pour être plus convaincante, en plus de quelques photos qu’elle a présentées, de son verbe facile et de son sang-froid, elle a même prétendu qu’elle est attendue le lendemain pour être parmi la délégation qui va recevoir le président français François Hollande. Après vérification du fichier national par les services de la sûreté, il s’est avéré que la femme est recherchée par le tribunal de Constantine dans une affaire de faux et usage de faux. Présentée, mercredi en fin de journée, devant le magistrat instructeur près le tribunal de Bordj Bou Arréridj, la dame a été placée sous mandat de dépôt.     

                         

10 employés de l’hôpital Bouzidi Lakhdar devant la justice

Le juge d’instruction près le tribunal de Bordj Bou Arréridj a placé, jeudi dernier, sous contrôle judicaire, N.B., 58 ans, coordinateur paramédical, et M.A., chef de service de la pharmacie centrale et  huit autres accusés  Z.T., 64 ans infirmier qualifié, H.M., 41 ans infirmier qualifié, Kh.Dj., 31 ans, médecin généraliste, A.S., 38 ans agent de sécurité, L.Ch., 26 ans employé à la pharmacie centrale, M.M., 46 ans infirmier, Kh.S., 47ans, infirmier et G.K., 44 ans infirmier, ont été laissés en liberté provisoire.
Les 10 employés de l’hôpital Bouzidi Lakhdar de Bordj Bou Arréridj sont accusés d’association de malfaiteurs dans le but de préparer des détournements de biens publics (médicaments) et faux et usage de faux. Suite à une plainte du directeur de l’établissement, la brigade économique de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Bordj Bou Arréridj a ouvert une enquête. Cette dernière a dévoilé un détournement entre le 01/01/2012 et le 21/11/2012 de médicaments pour un montant global de  1,4 millions de dinars                                              
 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): A. B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..