Boumerdès : 34 lycées paralysés par un mouvement de grève

Elwatan; le Lundi 6 Fevrier 2012
1


Ce lundi matin plusieurs dizaines d’enseignants du cycle secondaire se sont rassemblés devant le siège de la (DE) pour réclamer la réintégration de leurs camarades. « C’est une honte ! Une instruction annule un décret. La DE a mis fin à leurs contrats suite à un simple coup de téléphone alors qu’ils ont été recrutés conformément au décret ministériel du 28 mars 2001 portant intégration des enseignants contractuels », déplorent-ils.

Les contestataires, soutenus par des membres du Snapap et du Satef, ont brandis plusieurs pancartes dénonçant l'injustice commise à l'encontre des licenciés. Ces derniers précisent avoir bénéficié de contrats en bonne et due forme, ajoutant que leurs dossiers avaient été validés par une commission mixte quelques semaines après l’abrogation du décret susmentionné.

« Nous avons commencé le travail en septembre. Comme nous avons bénéficié d’une formation pendant le congé hivernal », indiquent-ils avant de dénoncer l’abus d’autorité de la DE. « Les décisions d’annulation de nos contrats nous ont été envoyées le 2 janvier. La directrice de l’éducation nous a alors informé avoir reçu un appel de la part de la tutelle lui demandant de nous licencier sous prétexte que les postes occupés ne conviennent pas avec nos spécialités, mais la décision est illégale puisque nous avons été intégrés avec l’accord de la tutelle et la direction de la fonction publique », s’indignent-ils encore. 

Categorie(s): boumerdes

Auteur(s): Ramdane Koubabi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..