Bouzeguène : La mairie s’engage à réhabiliter la salle de soins

Elwatan; le Samedi 11 Octobre 2014
1


Elle constituait durant plusieurs  années l’unique structure de santé où les gens venaient se soigner. Depuis la réalisation de la polyclinique de Loudha, la salle de soins du chef-lieu, en dépit des bonnes prestations médicales, s’est retrouvée complètement abandonnée aux caprices de la nature. Structure sans grillage, elle est continuellement parasitée par des rassemblements de jeunes qui dérangent les infirmières  dans leur travail. Les murs sont décrépis et où des morceaux de béton se détachent régulièrement de la toiture. Il n’en reste que les vestiges (carrés d’affichages) des nombreuses campagnes électorales.

Les panneaux de la porte d’entrée du logement d’astreinte  sont arrachés. En l’absence d’étanchéité, des infiltrations des eaux pluviales sont enregistrées dans les logements. Pour éloigner les rassemblements gênants des jeunes, les marches d’escaliers sont régulièrement badigeonnées d’huile de vidange par les locataires. Les espaces afférents à l’assiette de la structure, faisant l’objet de convoitises, sont continuellement «grignotés».

Nous nous sommes rapprochés de Dr Mellak, directeur de l’EPSP d’Azazga dont dépend la salle de soins de Bouzeguène, qui nous a déclaré en substance : «Effectivement, l’état de la  salle de soins de Bouzeguène est inquiétant. Je me suis déplacé personnellement à plusieurs reprises. Cependant il faut savoir que l’entretien des structures de toutes les salles de soins incombe directement aux collectivités locales (APC) qui doivent se charger des travaux d’aménagement et de l’entretien. Le budget que nous détenons pour l’entretien est destiné pour les polycliniques dont nous avons la charge  à l’exemple de la polyclinique de Loudha à Bouzeguène. Même si, à plusieurs reprises nous avions émis notre bonne intention de prendre en charge les travaux d’aménagement de cette salle de soin, nous sommes confrontés à la réglementation et à l’impossibilité d’affectation des fonds pour la restauration de ces structures de soins».

De son côté, le P/APC  nous a déclaré : «L’entretien des ces structures de santé est de notre ressort. Nous comptons établir, très prochainement, des fiches techniques pour la restauration toutes les salles de soins de la commune et particulièrement celle du chef-lieu qui est la plus affectée».         

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Kamel K.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..