Brise - Marine (Bordj El Bahri) : Une cité empiète sur la chaussée

Elwatan; le Jeudi 16 Octobre 2014
89720


Les habitants du quartier La Brise-Marine, dans la commune de Bordj El Bahri, n’en finissent pas de subir les conséquences d’une situation très pénalisante.La cause est  un chantier de construction de logements.Ce dernier a transformé ce lieu de résidence en un quartier aux habitations denses et entremêlées. A partir de la RN24, qui scinde le périmètre de la commune en deux portions distinctes, a été érigée une forêt d’immeubles sur une superficie réduite.

Pour gagner plus d’espace à leur profit, les initiateurs du projet ont  «débordé» sur une route qui prend naissance à partir de la RN24 et qui aboutit au lotissement Ben Djaïda, à proximité d’une brigade de gendarmerie. «Les initiateurs du projet ont grignoté cette route au point où deux véhicules ne peuvent plus se croiser», affirment les habitants du quartier. «Quels que soient les bénéficiaires de ces logements, ils doivent respecter les règles de l’urbanisme», poursuivent-ils.

En invoquant les attributaires des logements, les habitants de La Brise- Marine font référence au ministère de la Défense nationale. «Au lancement du chantier, les initiateurs ont placé une pancarte avec des renseignements sur le projet. Cet écriteau a été enlevé, on ne sait d’ailleurs pas pour quelles raisons. Nous sommes en droit de revendiquer le respect des lois, même s’il est question du MDN. Nul n’est au-dessus des lois», fulminent-ils.

D’après les résidants du quartier, «en plus du rétrécissement de la route provoqué par le chantier, le promoteur s’est autorisé la construction d’un mur d’enceinte qui va rétrécir encore davantage la largeur de la chaussée», dénoncent-ils. Et d’ajouter : «Nous avons informé les responsables au niveau de l’APC. Le maire s’est engagé à transmettre notre doléance à qui de droit, afin que cesse la construction de la clôture.»Le quartier de La Brise-Marine s’est mu en quelques mois seulement, en un quartier aux allures tentaculaires.

En réalisant cette cité, les règles les plus élémentaires en matière d’urbanisme ont été bafouées. «Depuis la construction de ces immeubles, l’humidité s’est emparée des moindres recoins de notre quartier, car les immeubles de quatre et cinq étages empêchent les rayons du soleil d’atteindre nos habitations. Nous tombons souvent malades», déplorent les habitants de La Brise-Marine. «Cette cité est construite en passant outre les normes les plus élémentaires en matière d’urbanisme. Maintenant que le mal est fait, qu’on daigne au moins nous laisser un passage, car si le mur d’enceinte venait à être construit, le passage des véhicules et autres voitures ne sera plus possible», concluent nos interlocuteurs, qui lancent un appel aux autorités compétentes afin qu’elles interviennent pour mettre un terme à ce qu’ils qualifient de «passe-droit».

Categorie(s): alger

Auteur(s): Saci Kheireddine

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..