CA Bordj Bou Arréridj : Le vent en poupe

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
98425


Il faut dire que le CABBA est dans les temps avec la place de dauphin, au lendemain de la victoire (3-1) face au leader l’USM Bel Abbès. Sur cette entame de saison (réussie), El Hadi Khezzar explique : «Malgré un début de saison moyen, j’ai toujours gardé confiance en mes joueurs. Nous avons effectué une bonne préparation en Tunisie et les déconvenues face à Bousaâda et Médéa n’ont pas altéré mon optimisme. La suite m’a donné raison.» Au terme de la 7e journée, le CABBA talonne l’USMBA et peut nourrir l’espoir d’améliorer encore ses résultats, d’autant plus que l’équipe semble avoir trouvé ses marques.

S’il dit comprendre la joie et l’engouement des supporters «qui ne jurent que par l’accession», le coach met en garde l’environnement du club et clame : «Il faut raison garder. En football, tout est aléatoire. Une contreperformance peut tout chambouler. Nous devons rester sur nos gardes et persévérer dans la même dynamique. Le plus difficile reste à faire. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder du côté des 2 des 3 reléguables (ASO-MCEE) qui éprouvent beaucoup de difficultés pour être là ou ils étaient attendus.

Mais cela ne signifie nullement que ces deux formations ne seront pas là le jour J.» Le CABBA paraît bien armé cette saison pour donner de la joie à ses supporters, à l’endroit de qui le coach avertit : «Il ne faut pas s’enflammer après un début de saison conforme aux attentes. Le chemin sera long et parsemé d’embûches. Le groupe a besoin de sentir les supporters derrière lui. Le président a montré l’exemple en lui renouvellant sa confiance ainsi qu’au staff technique.» La direction et le staff ont convenu de préciser les objectifs du club à la fin de la phase aller.

Sur ce chapitre, El Hadi Khezzar est très loquace : «La phase aller est un banc d’essai. Elle permet d’évaluer le niveau des joueurs et des adversaires. Les points pris durant cette phase ne seront plus repris. Si l’on fait montre de régularité, on peut nourrir tous les espoirs d’une montée en fin de saison. On ne se projette pas plus loin que le match de la semaine. Y a tant de paramètres qui entrent en jeu dans la réalisation d’un objectif comme l’accession. On travaille dans le calme et la sérénité. Nous allons tout faire pour terminer la saison dans le trio de tête.» C’est tout le mal que souhaitent les Criquets (le surnom des supporters bordjis).


 

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..