CAN-2015. à J - 1 de Malawi-Algérie : Objectif, la gagne !

Elwatan; le Vendredi 10 Octobre 2014
89567


L’Algérie table sur une victoire contre le Malawi, demain à Blanthyre, pour assurer sa qualification au rendez-vous de l’élite du continent, en janvier et février prochains au Maroc. Une telle performance est dans les cordes des Verts qui ont réalisé un début de parcours parfait sanctionné par deux victoires : face à l’Ethiopie (2-1) à l’extérieur et au Mali (1-0) à Blida. Leader de son groupe, l’Algérie entend bien confirmer sa suprématie dans cette poule. Le sélectionneur Christian Gourcuff n’a pas caché ses ambitions, à la veille du rendez-vous de Blanthyre. Pour lui, elles vont plus loin et au-delà de la rencontre de demain qui, à ses yeux, n’est qu’une péripétie dans le projet ambitieux qu’il nourrit pour la sélection qu’il dirige depuis peu. Il s’est déjà projeté dans l’avenir immédiat, à savoir la CAN-2015, qu’il doit préparer et gagner.

C’est l’objectif qui lui a été assigné par la Fédération qui attend du coach français qu’il conduise les Verts au sacre chez le voisin marocain dans quelques mois. Le sélectionneur est déjà dans cette perspective de la gagne. Pour concrétiser le rêve que les Algériens caressent depuis plus de 24 ans, il a tracé sa feuille de route et averti les joueurs. Il ne convoquera que ceux qui évoluent régulièrement avec leurs clubs respectifs, ont un temps de jeu au-dessus de la moyenne et sont compétitifs. Tel est son credo.

Son discours est limpide. Il table sur les joueurs compétitifs pour préparer, dès à présent, le groupe qui défendra les couleurs de l’Algérie à la CAN-2015. Les places de titulaire ne dépendront plus du statut ni de la position acquise. C’est sur ce chapitre précis et ô combien délicat, car il bouscule les habitudes, que Christian Gourcuff compte se reposer pour monter une équipe nationale dont l’ambition première sera d’aller chercher le trophée au Maroc au début de l’année prochaine. Sa faculté à bien analyser les qualités des joueurs et leur aptitude à s’adapter à ses consignes de jeu, alliées à ses convictions que l’intelligence combinée au jeu offensif, du moins orienté vers l’avant, sont les clés principales de la réussite en football.

Son anticonformisme n’a pas été assez souligné après les victoires contre l’Ethiopie et le Mali. Il veut toujours gagner… avec la manière. Pour l’instant, Gourcuff ne veut pas opérer une révolution, car la qualification n’est pas encore acquise, même si elle est sur la bonne voie, mais une fois l’objectif atteint, rien ne dit qu’il continuera de faire appel aux mêmes éléments. La rencontre de demain est un test, sans plus. Battre le Malawi fait partie de ses plans. Et ce n’est pas l’état du terrain (pelouse synthétique) qui lui fera perdre le sommeil ou lui servira de parapluie en cas de contre-performance. Avec son statut de (bon) mondialiste, l’équipe nationale doit gagner au Malawi pour confirmer son rang.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Yazid Ouahib

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..