Centre d'études et de réalisations en urbanisme de Blida : Booster les programmes de logements promotionnels

Elwatan; le Lundi 17 Mai 2010
49377

L'Urbab prévoit la réalisation de plusieurs projets de logements promotionnels dans
les wilayas relevant de sa compétence territoriale.

Le Centre d'études et de réalisations en urbanisme de Blida (Urbab) compte développer ses activités liées à la construction de logements promotionnels. Chapeautant plusieurs wilayas du centre du pays, dont Blida, Bouira, Médéa, Tizi Ouzou, Aïn Defla et même Tamanrasset, ce centre qui remplace l'ex-CADAT (Caisse algérienne de développement et d'aménagement du territoire), construit actuellement 193 logements au niveau de deux sites à Bouira, entre autres.
L'Urbab, ayant pour tutelle la SGP Genest et figurant parmi les 12 centres régionaux à l'échelle nationale spécialisés dans les études et les réalisations en urbanisme, projette de réaliser d'autres logements promotionnels dans les wilayas relevant de sa compétence territoriale.

D'ailleurs, et d'après les déclarations officielles, les entreprises publiques, les bureaux d'études et les organismes de contrôle et de suivi des travaux relevant du secteur public seront prioritaires dans les passations de marchés et bénéficieront, donc, de plusieurs projets dans le cadre des programmes de logement. Cela ne fera donc que conforter la santé financière de l'Urbab qui avait auparavant connu des moments de crise. «Pour les besoins de ces réalisations, on doit, tout d'abord, favoriser nos propres assiettes foncières qui se répartissent sur plusieurs endroits», a insisté un responsable de l'Urbab. Aussi, le centre en question est en quête de partenaires, soit d'institutions financières capables de financer ses vastes projets de promotion immobilière.

Notre interlocuteur nous a indiqué, en ce sens, que ce centre compte réaliser une tour moderne de 10 étages à Blida et continuera, en parallèle, à être pluridisciplinaire et assumer ses missions classiques dont l'étude d'urbanisme général et opérationnel, la réalisation du PDAU et du POS au profit des communes, les enquêtes de ménages, les études d'impact et la protection de l'environnement, ainsi que la maîtrise d'œuvre architecturale. L'étude d'aménagement de zones industrielles et de zones d'activité ainsi que la vente de terrains en zones industrielles ne sont plus assurées par l'Urbab, du moins pour le moment, suite aux nouvelles lois relatives à l'investissement.

Par ailleurs, ce même organisme est souvent sollicité pour sauver des réalisations mal accomplies par certains bureaux d'études privés. «Le wali de Médéa vient de faire appel à nos services afin de ‘‘sauver’’ des bâtisses réalisées sans drainage, au sein du nouveau pôle de la ville de Médéa. Les intempéries ont mis en évidence de flagrants défauts et ont causé des affaissements suite à l'endommagement des fondations», affirme notre interlocuteur. L'Urbab, qui emploie plus de 170 travailleurs entre cadres dirigeants, chercheurs universitaires dans différents domaines, conseillers, consultants, ingénieurs, techniciens et autres, est sur le point de réactualiser la certification de son système de management de la qualité délivrée par un bureau d'études belge. Cela afin d'être encore plus compétitif sur le marché.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Mohamed Benzerga

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..