Cet après-midi (16h) au stade du 8 mai 45 de Sétif : ESS-MCA : La dernière ligne droite

Elwatan; le Samedi 22 Mai 2010
1

Les férus du ballon rond braqueront, aujourd'hui, leurs regards vers le stade du 8 Mai 45 qui abritera la finale du championnat national. Comme à l'accoutumée, le chaudron sera plein à craquer.
Ces énièmes retrouvailles entre Ententistes et Mouloudéens se joueront, à n'en pas douter, à guichets fermés.
Il est vrai que l'enjeu d'une telle confrontation est important. Néanmoins, le leader et son dauphin doivent se hisser à la hauteur de leurs standing et histoires respectives. Ils sont interpellés pour offrir aux présents et aux amoureux du sport-roi un spectacle digne de ce nom. Ils sont aussi appelés à démentir et faire barrière aux cris des pyromanes et incendiaires, qui veulent non seulement mettre le feu aux poudres, mais aussi ternir l'image de l'ESS et du MCA, deux institutions prises en otages par certains «dirigeants» rentrés dans le monde du foot par effraction et par le bon vouloir des «liasses». A ce propos, l'inamovible Slimane Raho dénonce : «On doit savoir que le foot n'est qu'un jeu et un facteur d'amitié. La famille du football doit dénoncer les pyromanes qui veulent construire leur bonheur personnel sur le dos et le malheur des supporters des plus grands clubs du pays. Quelle que soit l'issue du match, la vie continuera et le foot n'est, qu'on le veuille ou non, qu'un jeu.» Zekri, le coach ententiste, abonde dans le même sens : «Les deux formations doivent se hisser à la hauteur de l'événement. En matière de sportivité et de fair-play, les supporters des deux formations devront faire de ce clasico un modèle du genre.

C'est de la sorte que nous rentrerons de plain-pied dans le monde du professionnalisme.» Il revient sur ces retrouvailles, en déclarant : «Même s'il est important, le match contre le MCA n'est pas pour autant décisif par la désignation du champion, sachant que d'importantes échéances attendent les deux formations. Comme l'enjeu d'une telle confrontation est important, la manière sera reléguée au second plan. Le collectif, qui a bien négocié les virées de Tizi Ouzou et Chlef, veut continuer sur cette lancée. Mais la tâche ne sera pas facile face au Mouloudia qui part avec trois points d'avance. Celui-ci ne va pas faire le jeu. Nous sommes conscients que l'adversaire va présenter une équipe à vocation défensive. Cela dit, l'équipe, qui récupère de nombreux cadres ayant profité de quelques heures de repos, a les moyens et les atouts pour contrer l'adversaire, qui tentera de nous surprendre par des contres. Une chose est sûre, la rencontre s'annonce difficile ; tout se jouera sur un détail. Un succès face au Doyen nous permettra de voir plus clair et de croire davantage en nos chances.» Le retour des cadres, n'ayant pas fait pour diverses raisons le voyage de Chlef, réconforte le coach ententiste qui reconduira, à un joueur près, la composante qui a joué à Tizi Ouzou.

Categorie(s): sports

Auteur(s): Kamel Beniaiche

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..