Chambre de l'artisanat et des métiers : Synergies autour de l’art du vitrail

Elwatan; le Mercredi 4 Mars 2009
30171

Dans le cadre du rapprochement qui est en train de se mettre en place entre les villes de Perpignan et de Mostaganem, et à l’invitation de la chambre de l’artisanat et des métiers, le maître vitrailliste Bruno Loire vient d’effectuer une courte mais très fructueuse visite à Mostaganem.
Accompagné de Pierre-Paul Haubricht, l’infatigable président de l’association France-Algérie - pays Catalan, le dynamique représentant de «la dynastie des Loire», vitraillistes de renommée mondiale, installés depuis les années 40 à Chartres, 100 km à l’ouest de Paris, aura fait de très nombreux heureux parmi ses hôtes. Notamment chez la corporation des vitriers miroitiers de Mostaganem dont une dizaine l’attendait de pied ferme au niveau de la chambre de l’artisanat où se tiendra une première réunion de mise en relation. Cette première prise de contact aura également drainé de nombreux responsables et élus, à l’instar de Senouci Boukhari, maire de Mostaganem, Larbi Saïd, directeur de la PME/PMI, Nordine Benaïssa et Abdelkader Bezzaouch, respectivement directeur et vice-président de la CCI Dahra, Ahmed Krid, chef du département Arts Plastiques auprès de la faculté des lettres et des Arts, ainsi que l’artiste peintre Slimane Chérif.

C’est lors de cette rencontre que Bruno Loire parlera de l’art du vitrail et fera des échanges avec les artisans présents, dans le souci de mettre en place les grandes lignes d’une coopération en vue de monter des stages d’initiation à l’art du vitrail. Tour à tour, Pierre-Paul Haubricht, le maire de Mostaganem, Abdelkader Bezzaouch ainsi que le directeur de la PME/PMI prendront la parole pour souligner l’intérêt pour la ville de Mostaganem d’initier à la fois les artisans et les universitaires à la technique du vitrail, grâce à des stages de formation qui seront dispensés par Bruno Loire. Le président de l’association France–Algérie –Pays Catalan et le maire de Mostaganem souligneront l’importance de cette action qui n’est que le prélude de la prochaine signature d’une convention de jumelage qui liera les villes de Perpignan et de Mostaganem.

M. Haubricht, dont la satisfaction de voir une synergie se mettre enfin en place entre ces deux villes n’aura échappé à personne, soutiendra que plus de 25 entreprises perpignanaises seraient disposées à venir s’installer à Mostaganem.

Vers une conception avant-gardiste de la formation

Après une pause-café agrémentée par une dégustation de succulents gâteaux traditionnels préparés par Mme Henni, les présents assisteront à l’inauguration du salon consacré au travail à domicile où ils auront l’opportunité de rencontrer Mme le wali de Mostaganem qui, au cours d’un long échange avec Pierre-Paul Haubricht, n’omettra pas de prodiguer ses encouragements en vue de la concrétisation prochaine du jumelage tant espéré, de part et d’autre, entre Mostaganem et Perpignan. Durant l’après-midi, et à l’invitation du doyen de la faculté des lettres et des arts, Bruno Loire donnera une conférence au niveau du département d’arts plastiques. C’est en présence de plus d’une centaine d’étudiants du département mais également de l’Ecole régionale des beaux-arts, ainsi que de plusieurs responsables, dont les directeurs de la formation professionnelle, Rachid Allel, et son collègue de la PME /PMI, du vice- président de l’APC et de nombreux enseignants, que le maître vitrailliste parlera longuement des techniques du vitrail.

Religieusement suivie par les présents, l’intervention sera ponctuée par un débat sur les perspectives d’adaptation de cette technique qui, selon l’avis du chef de département, Ahmed Krid, aurait été fortement encouragée sous le règne des Omeyyades et des Abbassides, y compris dans les royaumes d’Andalousie. Pour Bruno Loire, cet art du moyen âge est en train de s’ouvrir vers de nouvelles applications, notamment en quittant la sphère des monuments religieux pour conquérir de nouveaux espaces. Il illustrera ses propos par les réalisations grandioses confiées aux ateliers Loire, tant aux Etats-Unis qu’au Japon ou en Allemagne.
La visite sera ponctuée par une rencontre avec le Pr. Seddiki, recteur de l’université de Mostaganem.

Accompagné de Farid Benramdane, doyen de la faculté des lettres, le recteur soulignera tout l’intérêt pour l’université «de faire profiter nos étudiants de cet art dont l’inclusion dans les cursus des arts plastiques mais également de l’architecture devrait aider à asseoir une conception futuriste et pragmatique de la formation par l’esthétique». Des ateliers de conception et de design devraient permettre de réunir les plasticiens et les architectes en une synergie fructueuse et avant-gardiste. Ils seront animés par Bruno Loire qui n’est pas près d’oublier la qualité de l’accueil qui lui a été réservé.


Categorie(s): mostaganem

Auteur(s): Yacine Alim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..