Commune d’Ait Mahmoud : Taguemount Azouz se souvient de Rachid Alliche

Elwatan; le Jeudi 31 Mars 2011
57044


L’homme de culture, écrivain-romancier de langue berbère et producteur d’émissions  radiophoniques à la Chaîne II de la radio nationale, Rachid Alliche est revenu vendredi dernier dans son village natal, Taguemount Azouz, commune d’Ait Mahmoud, dans la daïra de Beni Douala, à 25 km au sud de la ville de Tizi Ouzou. L’association «Tizizwit» (l’abeille) lui a rendu un vibrant hommage, à l’occasion de la commémoration du 3e anniversaire de sa disparition.
Le recueillement devant sa tombe a regroupé des dizaines de citoyens et personnalités, entre autres le directeur de la culture, Ould-Ali El Hadi, le poète et ami du regretté, Ben Mohamed, etc. Ce dernier a pris la parole pour dire, avec beaucoup d’émotion, que «Rachid Alliche était l’un des monuments de la culture berbère. Certes, sa disparition a laissé un grand vide, mais son œuvre reste toujours là pour immortaliser cet homme de culture qui a écrit la première œuvre romanesque en kabyle. Il a nourri une génération d’enfants par des jeux et autres procédés didactiques en kabyle, grâce à l’émission hebdomadaire que diffusait la Chaîne 2».

Alliche, un ciseleur de mots

Abdenour Abdeslam, militant de la cause berbère, a, de son côté, rappelé les qualités du défunt, qui était, dit-il, un défenseur de la  culture et ciseleur de mots. Une gerbe de fleurs a été déposée sur la tombe du regretté. Dans le programme de cette commémoration figuraient aussi une exposition d’articles de presse, de photos, de livres et de revues ayant trait à la vie et l’œuvre du défunt. Une bibliothèque aménagée au niveau du siège de l’association organisatrice a été baptisée au nom de Rachid Alliche. Les jeunes de Tizizwit se sont mobilisés comme un seul homme pour donner un cachet particulier à cet hommage.

M. Boudarene, le maire d’Ait Mahmoud, a exprimé le soutien de l’APC à cette jeunesse «qui prend des initiatives louables». Les membres de la famille de Rachid ont également apporté des témoignages émouvants.
L’on a assisté aussi à des récitals  poétiques déclamés par des jeunes de la région. Une conférence débat était aussi au menu de cette commémoration. Rachid Alliche est  né le 7 avril 1953 à Taguemount-Azouz. II était titulaire d’un diplôme d’études supérieures de physique de l’université d’Alger, d’un DEUG en lettres, obtenu à Lyon-II (France), université où il a également suivi des enseignements de linguistique africaine, de sémiologie et d’ethnologie.

Auteur de deux romans (Asfel et Faffa), publiés respectivement en 1981 et 1986, Rachid Alliche s’est éteint le 19 mars 2008 des suite d’une longue maladie. Il repose en sa terre natale, non loin d’un autre militant de l’amizighité et de la démocratie, Lounes Matoub, son cadet de quelques années, et du grand écrivain, Mouloud Feraoun, son aîné.                      

Categorie(s): tiziouzou

Auteur(s): Hafid Azzouzi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..