Complexe de machinisme agricole : La moissonneuse-batteuse Sampo-CMA débarque sur le marché

Elwatan; le Mardi 18 Mai 2010
1

Le complexe de machinisme agricole (CMA) de Sidi Bel Abbès a procédé hier à la livraison de 20 moissonneuses-batteuses réalisées en partenariat avec la firme finlandaise Sampo, et ce, au profit d'agriculteurs de la région.
Intervenant en marge de la cérémonie de livraison, le PDG du CMA, Mohamed Benaza, a indiqué que les nouveaux engins Sampo-CMA «permettront, à coup sûr, aux fellahs d'optimiser la rentabilité de leurs exploitations céréalières». Au total, «un lot de 500 moissonneuses-batteuses sera livré, dans les prochaines semaines, aux fellahs et aux sociétés agricoles de prestations de services implantées à travers tout le pays», a affirmé M. Benaza. «La Sampo-CMA devra remplacer progressivement les anciens modèles à compter de la campagne de moisson-battage 2010», a-t-il ajouté.

Pour le directeur régional de l'OAIC, les nouvelles moissonneuses-batteuses seront affectées, en priorité, aux sociétés de prestations de services implantées dans les zones à forte valeur céréalière. «La priorité ira aux pôles céréaliers et aux zones d'intensification céréalière», a-t-il précisé. Des agriculteurs de Tiaret, présents à la cérémonie de livraison, ont été unanimes à saluer les performances de la Sampo-CMA pouvant, selon eux, réaliser un gain de 30% à la moisson par rapport aux anciens engins. «La Sampo-CMA est capable de réaliser une moisson parfaite, quelles que soient les conditions climatiques, de jour comme de nuit», nous dira un céréaliculteur de Mahdia (Tiaret).

Pour rappel, une convention a été signée en septembre 2009 entre la BADR, l'OAIC et la PMAT pour le financement par leasing de 500 moissonneuses-batteuses/an et autant de tracteurs pour le compte des sociétés de prestations de services. Dans cette optique, M. Benaza a annoncé que le CMA est en «négociation avancée» avec la firme Sampo pour la création d'une société mixte afin de satisfaire un plan de charge s'étalant sur 4 ans, c'est-à-dire jusqu'en 2014. «Le projet de création d'une société mixte avec les Finlandais est en bonne voie, il ne manque que l'aval du conseil de participation de l'Etat (CPE).» Avec le groupe finlandais Sampo, la CMA prévoit, révèle-t-il, l'augmentation du taux d'intégration technique à hauteur de 62% en 2014. Signalons que le coût de réalisation des 500 moissonneuses-batteuses s'élève à 6,4 milliards de dinars.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Mammeri Abdelkrim

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..