Concession agricole à Rechaïga : La longue complainte des jeunes

Elwatan; le Jeudi 31 Mars 2011
57042


Tenaillés entre l’administration qui les somme d’exécuter les clauses du cahier de charges et les jeunes autochtones qui y voient en eux d’indésirables intrus dans leur région, ils restent perdus dans les dédales d’une équation difficilement soluble dans cette réalité socio-économique contraignante. Bien plus, l’absence de décisions d’affectations les prive d’un quelconque soutien ou prêt à même de booster l’activité, liée pour l’essentiel aux cultures maraîchères, de serres ou de plantations fruitières. Beaucoup d’entre ces jeunes, sans le sou, louent ou cèdent carrément ces terres promises à des personnes imprégnées et ayant vraiment pignon sur terre. Le président d’APC, M.Mokhtar Yahi, a bien sûr sa réponse : «Si, au bout de cinq années, la commission constate que rien n’a été entrepris, aucune décision ne sera délivrée». Pour lui, la sortie de ces jeunes est sous-tendue par les nouvelles mesures décidées par l’État et fait savoir «qu’il avait déjà reçu à plusieurs reprises ces jeunes dont des diplômés de l’université».

Categorie(s): tiaret

Auteur(s): Fawzi Amellal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..