Constantine. Le drame des sans-abri

Elwatan; le Mercredi 8 Fevrier 2012
1


Sans abri, la famille a fui le froid à la recherche d’un gîte et n’a trouvé que cet endroit pour se protéger. Celle-ci a été évacuée au centre d’accueil pour personnes en difficulté à Diar Errarhma de Djebel Ouahch où elle a été hébergée.
Des repas chauds et des couvertures ont été distribués à tous les membres de la famille.

Depuis dimanche, une patrouille des services de la direction de l’action sociale, accompagnée d’agents de la Protection civile et de la sûreté de wilaya, fait quotidiennement le tour des quartiers du centre-ville, ainsi que les gares routières à la recherche de SDF. Selon les services de la wilaya et de la Protection civile, en deux jours, 15 sans-abri ont été évacués à Diar Errahma. Parmi ces derniers, on trouve des personnes chassées de leur foyer ou des jeunes filles ayant fui le domicile parental. «Il n’est pas toujours aisé de convaincre ces personnes d’accepter de venir avec nous, en dépit des dures conditions dans lesquelles ils vivent, sans parler des risques d’agression», affirme un responsable de la Protection civile.

Certains préfèrent la vie de vagabond à la chaude ambiance des centres d’accueil, où ils estiment subir des contraintes qui réduisent quelque peu de leur liberté. D’habitude, on les rencontre près du siège de la sûreté de wilaya, dans le quartier du Coudiat, où, chaque soir, ils viennent se coucher sur des cartons ou des matelas de fortune, munis de couvertures usées. Le jour, ils font le tour des poubelles des boulevards et des marchés de la ville à la recherche de quelque chose à manger.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): S. Arslan

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..