Coup de gueule, coup de cœur : le chrono tachygraphe !

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
1


Evidemment,  c’est toujours à propos des accidents de la circulation et la culpabilité des poids lourds ! Soit. Mais depuis longtemps, nous avions lancé un cri d’alarme à travers la presse nationale, et la plupart des médias,  pour réclamer à ce qu’un individu,  à qui on donne la responsabilité de lui confier la vie de 60 à 80 personnes,  soit sain de corps et d’esprit, mature, pondéré et posé (pour cela on pourra faire appel à des psychologues pour définir le profil d’un conducteur du groupe lourd et lui faire subir,  surtout,  le test d’intelligence). Qu’on ne vienne pas nous raconter que l’on a relevé l’âge du conducteur de poids lourds  (qui était de 20 et 21 ans) à 25 ans, cela ne veut rien dire. 

Ce n’est pas l’âge biologique qui prévaut. On peut être débile à quarante ans et  mûr et pondéré  à dix- huit. Pour ce qui nous concerne, nous suggérons d’abord la définition du profil du conducteur du groupe lourd par des psychologues et par la suite, avant chaque examen,  faire passer le candidat chez le psy pour voir s’il répond aux critères définis. Aussi,  pensez- vous que tous les chauffeurs de poids lourds le sont ? Il aurait suffi de leur faire passer un test pour quantifier le QI (Quotient intellectuel) et décider de lui refuser ou de lui accorder la catégorie du groupe lourd et pour ceux qui prétendent  que le «malheureux chauffard» qui a fauté  ne mérite pas qu’on lui retire le permis,  car c’est le «pain de ses enfants», ceux-ci feignent d’oublier qu’il a peut-être failli ôter la vie à ses passagers, qui ont payé pour être transportés à destination,  non pas  à l’hôpital ou au cimetière. Et puis voilà qu’on vient nous resservir du réchauffé après  quarante années, en nous faisant croire qu’on a  inventé le fil à couper le beurre,  sous le titre pompeux : «Face au terrorisme des poids lourds, des enregistreurs de vitesse».

Alors, on nous dit que ces appareils vont être installés sur les véhicules poids lourds. Mais pourquoi donc du réchauffé ? Tout simplement parce que ces dispositions avaient été  décidées par l’arrêté du 14 janvier 1972 (+ de quarante années) où il y est dit : «arrêté du 14 janvier 1972 portant application des dispositions de l’article R8 du code de la route pour l’emploi obligatoire d un tachygraphe à bord de certains véhicules automobiles. Il faut dire que ces appareils existaient dans les années 1980 sur les bus de l’ex-SNTV et que des chauffeurs mal intentionnés «s’amusaient» à les mettre hors d’usage. De plus, pourquoi les installer,  si ce n’était pas une affaire de sous. Puisque, en principe, et en vertu  des textes que nous avons cités,  les poids lourds n’auraient pas dû entrer au pays s’ils n’étaient pas équipés de ces chronos tachygraphes.

En somme, le possesseur d’un véhicule est toujours le dindon de la farce ou la vache à lait, parce que,  paraît-il,  on va faire appel à un équipementier (rien que ça !). Aussi les  propriétaires de certains poids lourds vont encore passer à la caisse pour un système qui aurait dû être installé d’office sur leur véhicule.  Au lieu de penser à créer des emplois, on crée plutôt des situations pour forcer les gens à débourser de l’argent.  Afin de  comptabiliser le temps de conduite. Pourquoi le faire puisque la loi sur la durée de travail n’a pas été encore décidée pour les chauffeurs. Le sera-t-elle un jour ?

Aux dernières nouvelles, nous apprenons que les dispositions concernant le permis à points et le chrono tachygraphe on été reportées. Alors, où est la crédibilité de l’administration ?     

Categorie(s): auto

Auteur(s): Mohamed Lazouni

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..