Créances impayées et surconsommation d’énergie : Sonelgaz face à la crise

Elwatan; le Lundi 5 Octobre 2015
98386


Après avoir été gelés pendant dix ans, les tarifs de l’énergie connaitront une hausse à partir de 2016 avec pour première cible les industriels et les gros consommateurs. Une mesure qui fera beaucoup de mécontents mais au moins deux heureux. L’Etat pourra récupérer à travers les taxes une partie des subventions aux prix de l’énergie et Sonelgaz renflouera une trésorerie qui en a plus que besoin pour des besoins d’investissement à court terme qui se chiffrent à 2800 milliards de dinars. En revanche, les entreprises du secteur industriel qui représentent moins de 20% de la consommation devront se préparer à payer plus.

Des factures un peu plus salées qu’ils ne manqueront sûrement pas de répercuter sur les prix des produits vendus aux consommateurs. Reste à définir l’identité de ceux que le ministre de l’Energie et des mines appelle «gros consommateurs». Un expert estimé qu’il peut tout aussi bien s’agir des gros industriels que des clients domestiques énergivores. En tout état de cause, en représentant plus de 90% des clients de Sonelgaz et en consommant plus de 50 de l’électricité et plus de 60% du gaz facturées, il serait étonnant que les ménages puissent éluder longtemps une hausse des tarifs.    
 

Categorie(s): economie

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..