David Carreira. Chanteur portugais : «La musique traverse les frontières»

Elwatan; le Mardi 7 Octobre 2014
89502


-Un mot sur votre accueil pour votre première visite en Algérie...

C’est impressionnant que de venir en Algérie. C’est la première fois et j’espère que ce ne sera pas la dernière. D’abord  Alger, c’est beau. Je suis d’origine portugaise. Je viens de Lisbonne, mais j’habite Paris en ce moment. Cela est impressionnant, Alger ressemble grave à Lisbonne. C’est une ville super familiale et chaleureuse. Pour moi, c’est  un plaisir de venir chanter  en Algérie. C’est un plaisir d’être à Alger pour partager ce festival avec tous les autres collègues. C’est super, je m’amuse beaucoup. Le public est super accueillant. On va s’amuser. On va essayer de faire  la fête. J’ai plusieurs amis algériens qui m’ont toujours dit que l’Algérie est un  pays qui aimait  s’amuser. Et que ce peuple était assez chaleureux. Mes copains sont du sud de l’Algérie. Je ne connaissais pas vraiment  Alger. Je n’avais pas de références, mais quand je suis arrivé à Alger, cela a été la surprise et la découverte à la fois.

-Comment définissez-vous votre musique ?

C’est un mix de pop et de hip-hop. C’est aussi une musique avec plein de choses.  C’est  mon mix personnalisé avec toutes mes références.

-Que connaissez-vous de la musique algérienne ?

Sincèrement, je ne connais pas grand-chose à la musique algérienne, si ce n’est ce que connaît tout  étranger de la musique algérienne, à savoir  cheb Khaled. Moi, je suis très lié en partie par ma culture portugaise par mes parents et aussi par la culture française pour avoir vécu dix ans en France. C’est  sûr que je connais tout ce qui est Faudel. Tout ce qui fait cette origine algérienne qui a fini par chanter en France et que j’ai écouté dans mon enfance. C’est un pays que je découvre et, pour l’instant, tout se passe bien.

-Qu’avez-vous présenté comme répertoire au public algérois ?

Nous avons un répertoire plus ou moins  stigmatisé qui peut  changer en fonction du public. Ceci étant, nous avons Tic Tac, Boum, brigado, visé le chaos et bien évidemment d’autres titres français dont Section d’Assaut, Stromaé, Maître Guimes. Pour aller chercher le  public, nous faisons une série de mix.Il faut savoir que tous mes concerts finissent différemment parce que c’est souvent au feeling. Chaque public nous ramène des chansons différentes. Ca varie pas mal. C’est sûr que je chante mes propres chansons. Il faut savoir que j’ai mon répertoire, mais j’aime bien, quand je ne connais pas le public, faire des reprises. Une façon singulière d’aller chercher le public de la meilleure manière.

-Saviez-vous qu’en Algérie vous avez beaucoup de fans ?

Sincèrement, pas du tout. C’est impressionnant comment la musique  peut  s’étendre et aller dans des pays.

-Un nouvel album bientôt sur le marché français ?

Je tiens à signaler que j’ai sorti deux albums au Portugal. Et là, je sors mon premier album en France. Il s’intitule Tout recommencer.  Il y a plein de duos et de participations  dans  cet album qui comporte, rappelons-le 13 titres. Je pense que c’est important de pouvoir partager un album avec des gens qui tu apprécies. Il y a une grande clique derrière cet album.
 

Categorie(s): culture

Auteur(s): Nacima Chabani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..