De Aboud Effendi à Mohaned et Noor

Elwatan; le Jeudi 20 Mai 2010
1

La fameuse villa ne paye pas trop de mine. Non pas qu'elle soit quelconque, mais parce que sur cette rive asiatique du Bosphore, des villas autrement plus cossues trustent prioritairement le regard.
La villa Aboud Effendi, construite en 1852 par le même architecte qui a conçu le fabuleux palace Dolmabahça, a servi au tournage de ce fameux feuilleton dont des dizaines de millions de téléspectateurs arabes n'ont raté aucun épisode ; Noor, le feuilleton, devenu phénomène et qui a vite inspiré l'affaire du siècle pour le patron de l'agence touristique Karnak. L'homme louera la villa bien avant le dernier épisode de cette romance dont ce Mohaned de prince charmant a fait chavirer bien des cœurs du Khalidj jusqu'au Maghreb.

La visite du site abritant le monument, pendant deux années, sera monnayée et les bateaux de croisière qui sillonnent le Bosphore et qui ne s'arrêtent même pas à hauteur de la qalaâ d'El Fatih et du palais impérial ottoman feront cet honneur à la villa pour satisfaire à une rituelle séance photos des touristes. C'est la première fois que cela arrive en Turquie et même partout ailleurs, si l'on excepte les sites de tournage mythiques de la planète hollywood. «De richissimes hommes d'affaires du Golfe prenaient l'avion avec leur famille pour passer juste une nuit à la villa, pour rentrer le lendemain…», raconte un employé de l'agence. L'engouement est certes retombé, parce qu'on ne compte plus les contes de fée turcs et parce que beaucoup d'eau a coulé sous les ponts d'Istanbul, mais la villa a été chèrement revendue entre-temps.

Categorie(s): reportage

Auteur(s): M. Slimani

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..