Défi technologique et art culinaire : à la découverte de nouvelles saveurs

Elwatan; le Jeudi 20 Decembre 2012
72958


Ce suivi permet aux boulangers-pâtissiers, soucieux d’innover et de diversifier leurs produits, de satisfaire et fidéliser leur clientèle, booster à la fois leur production et leur activité et donc leurs ventes. Dominique Fieurgant, marketing et R et D à Bravo France travaille depuis 30 ans à la société qui est présente dans 120 pays. «Notre discipline est la pâtisserie, le chocolat et les glaces, je suis dans la recherche et le développement pour l’automatisation. Fils de professionnel, j’ai compris, il y a des années, que sans automatisation, les métiers manuels étaient perdus dans le monde entier. En France, on a beaucoup d’écoles, par contre, il n’y a plus beaucoup de candidats. En Algérie, il y a plus de candidats, mais pas beaucoup d’écoles. Je pense que l’uniformité dans ce domaine est mondiale», souligne-t-il.  

La société a pu développer des microprocesseurs qui font gagner des années d’expérience dans le domaine de la pâtisserie, le chocolat et les glaces. Le thème  de la démonstration, qui a été faite à l’hôtel Sofitel Alger, est «le défi technologique au service de l’art culinaire».  
Il est venu avec un jeune pâtissier français qui a managé, avec deux chefs algériens, la manifestation.
Selon Dominique, «la demande dans la gastronomie aujourd’hui est internationale, mais j’ai été surpris de voir le développement dans le Maghreb, je travaille depuis 25 ans au Maroc et ce pays est présent à la Coupe du monde de la pâtisserie de Lyon de 2013, où l’on est partenaire avec Valrhona Chocolate et Ravifruit avec 22 équipes qualifiées. J’espère de tout cœur, dans 4 ou 6 ans, voir l’Algérie y prendre part».    

Selon ses observations, la tendance mondiale du goût culinaire se caractérise par les puissances des saveurs et la diminution des pouvoirs sucrant. La gastronomie est un levier formidable pour le tourisme, l’attractivité, mais aussi l’emploi. Cela implique de concilier les valeurs qui ont fait sa réputation (convivialité, plaisir, qualité et diversité des produits) et les attentes actuelles (santé, équilibre, recherche d’innovation et mélange des saveurs et cultures du monde).
La symbolique sociale de la gastronomie est considérable (rapports de l’homme à la nourriture). Elle exprime notre art de vivre et des valeurs fortes plus que jamais nécessaires, qui tournent autour du partage.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Kamel Benelkadi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..