Des communes toujours isolées à Bouira : La situation demeure difficile en haute montagne

Elwatan; le Mardi 7 Fevrier 2012
64680


L a situation est inchangée dans les communes de l’ouest de la wilaya de Bouira, isolées par la neige qui s’est abattue en quantités importantes depuis la nuit de vendredi dernier. Si au niveau des chefs-lieux des grandes daïras de Bouira – Sour El Ghozlane, Aïn Bessem et M’chedallah – la vie a repris hier, il n’en demeure pas moins que dans les localités rurales comme dans des villages d’Ath Laâziz, Aghbalou, Haizer, Guerrouma, Zbarbar, Taghzout et Malla, au nord et à l’ouest de Bouira, les populations vivent la galère et souffrent dans un froid sibérien. Les commerces du centre-ville de Bouira ont repris leurs activités après trois jours de repos pour certains, qui n’ont pas pu rallier la ville en raison des routes bloquées, alors que d’autres avaient baissé rideau en raison de la rupture de leurs stocks de denrées alimentaires de première nécessité.

En fait, dans les régions les plus touchées et isolées par la neige, il a fallu attendre trois jours pour que les engins de la DTP procèdent au déneigement de quelques accès, comme ce fut le cas hier, quand le CW05 reliant Bouira à Ath Laâziz a été rouvert, dans l’après-midi, à la circulation routière. «Ce qui nous a perturbé de plus, c’est le manque de provisions. Il n’y a plus au village, ni pain, ni gaz butane, ni farine», a dénoncé Farid, du village d’Ighil Boumouren, commune d’Ath Laâziz. Hier, selon une situation établie par la cellule de crise, les opérations de déneigement se poursuivent afin de désenclaver les villages et de permettre aux camions de Naftal d’y accéder.
Plusieurs centaines de foyers étaient encore privés d’électricité en raison des importantes chutes de neige de dimanche dernier (jusqu’à 80 cm par endroits), qui ont provoqué la chute et la rupture de câbles électriques. Les zones montagneuses des deux daïras de Lakhdaria et Kadiria étaient les plus touchées, particulièrement les communes de Guerrouma, Malla, Z’barbar, Boukram et Bouderbala. Des équipes d’intervention de Sonelgaz sont à pied d’œuvre depuis dimanche dernier afin de rétablir le courant. «Nous vivons dans des conditions excessivement pénibles. On vit au ralenti, sans électricité, ni moyens de chauffage», a déclaré Adlène de Bouderbala, contacté par téléphone.

 

85 blessés et effondrement de deux habitations


Interrogée sur ce sujet, la chargée de communication de la société de distribution d’électricité pour la région centre de Bouira, Benyoucef Widad, a assuré que «d’ici à la fin de la journée (hier, ndlr), le courant sera rétabli dans l’ensemble des localités des communes touchées». Les intempéries ont fait 85 blessés depuis vendredi dernier, a annoncé, de son côté, le chargé de communication de la Protection civile. Ce dernier a également communiqué le nombre d’interventions des unités de ce corps de secours ; ainsi, 123 interventions ont été effectuées par les éléments de la Protection civile à travers la wilaya, dans les régions touchées par la tempête de neige. En outre, il a indiqué que les intempéries ont engendré, hier, l’effondrement de deux habitations précaires dans la commune d’Aomar et à Bouira-ville, mais assure-t-il, sans faire de victime.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Amar Fedjkhi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..