Détresse des citoyens suite aux intempéries : Le RCD s’indigne de l’inertie des autorités

Elwatan; le Jeudi 9 Fevrier 2012
1


Dans un communiqué rendu public hier, le parti dénonce «l’anachronisme du système». «Pendant que des Algériens meurent de froid et de faim, le Conseil des ministres, tenu le 7 février, tout occupé à sa farce électorale, n’a pas soufflé le moindre mot sur la souffrance endurée par les populations», s’attriste-t-on dans le communiqué. «Depuis une semaine, une tempête de neige provoque drame sur drame dans tout le Nord algérien. L’administration centrale, qui a confisqué l’ensemble des prérogatives, laisse les élus locaux se débattre seuls face à la détresse de leurs administrés», poursuit-on.

D’ailleurs, et en dépit des alertes météo itératives et des nombreux BMS publiés, «aucune stratégie de prévention n’a été mise en place pour mobiliser les pouvoirs publics en vue de stocker nourriture, médicaments, gaz et fioul. Le salage des routes n’a même pas été envisagé». Un défaut de prise en charge qui a provoqué des dizaines de morts, qui ont péri par «hypothermie, méconnaissance des risques, imprudence et, maintenant, dans certains cas, par sous-alimentation», affirme le RCD. Les cadres et les militants de ce dernier, assure-t-on dans le document, «se sont partout mobilisés pour accompagner et aider leurs concitoyens». Ils «s’associent à la douleur des familles éplorées par ces drames et ces injustices et partagent la légitime colère des Algériens qui découvrent une fois de plus à leurs dépens le prix du détournement et du dévoiement du potentiel de leur pays», déplore le RCD. Inondations, séismes, incendies de forêt, tempêtes de neige endeuillent le pays de manière récurrente.

Pourtant, «à ce jour, il n’y a eu ni sanction ni même enquête sérieuse après ces épreuves». Evoquant la large campagne lancée, notamment via SMS, afin d’inciter les citoyens à voter aux prochaines élections législatives, le parti fustige le procédé utilisé par le ministère de l’Intérieur. Ce dernier, aussi chargé des Collectivités locales, «n’a pris aucune initiative pour instruire les citoyens sur les procédures à suivre face à des bouleversements météorologiques prévisibles. Les drames en cours illustrent une évidence historique : l’Etat n’a jamais été conçu ou structuré pour assurer la sécurité et l’émancipation de l’Algérien», accuse le RCD.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Ghania Lassal

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..