Développement à Annaba : Les problèmes passés en revue

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
73091


Le problème d’alimentation en eau potable dans la wilaya de Annaba, dont certains quartiers n’ont pas été approvisionnés pendant dix jours n’a pas laissé insensible le chef de l’exécutif de la wilaya. Il en a parlé avant-hier lors d’une réunion. En effet, les raisons avancées par la Seata pour expliquer les difficultés auxquelles l’entreprise est confrontée telle que la vétusté de la conduite principale vieille de 43 ans qui alimente Annaba ne semblent pas convaincre le wali Mohamed El Ghazi. En effet, selon ce dernier : «Le problème de l’alimentation en eau potable de la wilaya de Annaba incombe à la Seata. La majorité sinon la totalité des canalisations assurant le réseau de distribution est de mauvaise qualité. L’entreprise Seata souffre d’un mauvais encadrement. Même les techniciens qui assurent le service dans cette entreprise sont incompétents. Les récurrentes fuites enregistrées ça et là sont dues aux mauvais raccordements donnant lieu au débordement de l’eau sur la chaussée et les trottoirs. Ce qui donne une mauvaise image à la ville. Sinon comment expliquer qu’un seul endroit est inondé plusieurs fois dans l’année ? Cela prouve que l’entreprise utilise un matériau de mauvaise qualité.»

Et le problème semble être général à travers toutes les entreprises publiques, si l’on se fie au même responsable. Néanmoins, le wali ne désespère pas et place sa confiance dans la nouvelle équipe nouvellement élue de la commune de Annaba. «La wilaya de Annaba souffre d’un problème de ressources humaines. Ces nouveaux édiles ont d’ores et déjà reçu le message des citoyens traduit par leurs préoccupations quotidiennes. Pour y répondre, nous devons mobiliser les moyens des collectivités locales avec l’aide de l’Etat notamment en matière de ressources humaines.» Profitant de l’occasion, le chef de l’exécutif a évoqué un autre problème qui n’est pas des moindres : le chômage. Il a révélé à ce propos: «Pour absorber le chômage à Annaba, l’Etat va relancer le programme présidentiel des 100 locaux. La commune de Annaba est la seule à n’y avoir pas profité pour une indisponibilité foncière. Nous allons construire 50 locaux, dans le cadre d’une nouvelle mesure du ministre de l’Intérieur qui s’ajouteront aux locaux de l’OPGI et l’AADL encore inoccupés». Dans ce contexte, il a été annoncé, outre les 50 locaux qui seront réalisés prochainement, que près de 200 autres sont fin prêts pour être octroyés aux chômeurs inscrits dans les dispositifs de la Cnac ou l’Ansej».

Enfin, le même responsable n’a pas omis d’évoquer les raisons ayant entraîné un retard considérable dans la réalisation de la nouvelle aérogare de Annaba. En effet, cette infrastructure qui a vu la visite du président Bouteflika en 2007 n’est pas encore prête pour accueillir ses passagers malgré la mise en demeure du président à l’époque à l’adresse de la société égyptienne Arab Contractor. Lors de la visite du wali en mai 2012, les travaux enregistraient un taux de 60% alors que l’aérogare est prévue pour être opérationnelle fin 2012. «Nous avons un problème de vitrage et des murs rideaux dont nous exigeons une qualité supérieure. Les appels d’offres n’ont pas permis de retenir une entreprise qualifiée. Nous sommes actuellement en prospection pour trouver une entreprise qualifiée et entamer la mise en place des rideaux et vitrage dont les travaux représentent les 40% qui restent», a-t-il expliqué.                                               

Categorie(s): annaba

Auteur(s): Leïla Azzouz

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..