Direction régionale d’Algérie télécom à Annaba : La valse des responsables se poursuit

Elwatan; le Mardi 6 Octobre 2015
98409


Le délégué régional des télécommunications (DRT) dont le siège est implanté à Annaba vient d’être muté à la wilaya de Tébessa, avons-nous appris de la direction générale. A peine dix mois après sa nomination, Boussaha Rachid a été remplacé par Taleb Amal, ex-directrice opérationnelle des télécommunications de la wilaya de Guelma. Et si l’on ignore les raisons ayant motivé la direction générale d’Algérie Télécom de décider ainsi, il n’en demeure pas moins que l’instabilité est confirmée au sein de cette entreprise.

En effet, force est de relever que depuis aout 2013, date du départ de l’ancien DRT Moussa Merzoug, pas moins de quatre délégués se sont succédés à la tête de ce poste régional. Situation similaire, sinon pire, à la direction des opérations où cinq directeurs ont dirigé cette entreprise au niveau local durant pratiquement la même période. Des changements qui ne se limitent pas à la wilaya d’Annaba, puisque la même valse est constatée dans d’autres wilayas.

En effet, dans la wilaya de Guelma, ils sont cinq DOT à avoir passé par le siège de la direction au même titre que dans la wilaya de Skikda, où l’on a constaté l’arrivée et le départ de trois DOT en un temps réduit. Cette instabilité renseigne, on ne peut mieux, sur la qualité de service qu’offre Algérie Télécom à ses abonnés au niveau local, régional voire national. Le nombre des dérangements des lignes téléphoniques fixes qui représentent le pouls de la compétence de ce service public est au plus bas.

Avec l’arrivée du désormais ex-délégué régional des télécommunications, des améliorations ont été constatées par les habitants de Annaba. En effet, ils sont actuellement, pas moins de 50 chantiers, en plein travaux, dont les entreprises en charge sont en majorité issues de l’ANSEJ. «Avant son arrivée à Annaba, on comptait quelque 4500 dérangements signalés et autant sinon plus non signalés dans la seule wilaya de Annaba.

Ce qui génère inévitablement un autre problème, qui n’est pas des moindres à savoir : les pannes de connexion internet. Actuellement, c’est plus de 50% de ces dérangements qui ont été effacés de la liste des réclamations», révèlent des techniciens d’Algérie Télécom. En effet, pour juguler ce problème, représentant le point noir de cette entreprise, un autre grand chantier d’assainissement a été mis en place. Ces indicateurs témoignent, en quelque sorte d’une mobilisation totale du personnel d’Algérie Télécom à tous les niveaux.

Ayant mis fin à une gestion opaque qui produit logiquement une mauvaise prestation de service, ce responsable a beaucoup dérangé. Le premier concerné est le syndicat d’Algérie Télécom Annaba qui, selon les travailleurs, fait main basse sur le recrutement et la vente des équipements dont les modems 4G et les cartes de recharge.

Adoptée par la direction générale d’Algérie Télécom, la politique des changements récurrents de cadres à la tête des différents postes de responsabilité, ne semble pas, cependant, remédier à la situation qui, au contraire, a un effet négatif. Les résultats constatés sont un exemple édifiant. La ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Houda Imane Feraoun, est interpellée pour mettre fin à cette déstabilisation, décriée par les cadres et les abonnés d’Algérie Télécom.

Categorie(s): annaba

Auteur(s): Mohamed Fawzi Gaïdi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..