Distribution de gaz et électricité : Plus d'un milliard de dinars de créances

Elwatan; le Lundi 17 Mai 2010
1

Le montant des créances que la direction de la distribution de gaz et électricité de la wilaya de Blida doit encore recouvrer s'élève à plus de 1 milliard de dinars, selon les chiffres arrêtés au 31 décembre 2009.
Lors d'une conférence de presse, tenue récemment à l'Ecole technique de Blida, M. Mazri, directeur de la Société de distribution de l'électricité et du gaz du Centre (SDC) a évoqué la répartition de ces créances sur les différents clients de la société. Les directions de la wilaya viennent en tête avec plus de 354 millions de dinars, suivies par les clients particuliers (près de 307 millions de dinars), et les clients privés, à l'instar des sociétés (211 millions de dinars). Le montant des créances, représentant les différents travaux entamés dans les chantiers de la wilaya par la SDC avoisine les 144 millions de dinars.

Les dossiers qui sont en contentieux portent sur un montant de 24 millions de DA. Selon le même responsable, le recours à la coupure du courant électrique figure comme dernière solution qu'entreprennent les éléments de la SDC afin d'inciter le client à payer avant de recourir à la justice. «Notre société souffre aussi du problème des pertes conséquentes d'énergie. En 2009, elles ont été estimées à près de 304 gigawatt heures, soit un montant qui dépasse les 110 milliards de centimes. Sur ces pertes, 49 milliards de centimes sont causés par la fraude, avec 315 cas enregistrés durant la même année», a expliqué le directeur de la SDC.

Il a précisé que ces 49 milliards représentent l'équivalent de 25 mois de salaire des 607 agents de la direction de distribution de Blida. «Si on avait perçu nos créances à temps, on aurait pu investir 204 milliards de centimes durant l'année en cours, au lieu des 100 milliards prévus» a-t-il ajouté. Par ailleurs, il a rappelé que plusieurs projets, dont la réalisation de 63 postes de distribution publique, 12 départs de lignes électriques de moyenne tension (en attendant la réalisation d'un poste haute tension/moyenne tension à Maramane), sont enregistrés par ses services. Cela afin de faire face aux chutes de tension durant la saison estivale et surtout «ne pas décevoir les clients qui suivront les matchs de notre équipe nationale de football dans le cadre de la Coupe du monde», a t-il conclu sur une note d'humour.

Categorie(s): actu régions

Auteur(s): Asma Bersali

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..