Dix rames de tramway pour Constantine et quatre pour Oran

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
1


Devant les autorités locales, dont le wali de Annaba, le même responsable a déclaré : «Cital respecte ses engagements avec ses partenaires et dispose d’un cahier des charges important qu’elle n’honorera pas totalement avant 2018. C’est une condition assurant la pérennité de l’emploi local. Mieux encore, on vise l’extension de notre site pour l’autorail et dans un proche avenir le marché africain.

Ce qui nécessitera un recrutement important.» Créée en 2011 pour l’assemblage et la maintenance des tramways Citadis d’Alstom, destinés aux villes algériennes, Cital est une coentreprise entre Alstom, Entreprise du métro d’Alger (EMA) et Ferrovial. En mai dernier, l’inauguration de son site a été effectuée en présence des ministres des Affaires étrangères algérien et français.

Actuellement Cital compte près de 200 employés, dont 90 à Annaba. Les autres collaborateurs sont répartis dans les villes d’Alger, d’Oran et de Constantine, où ils assurent la maintenance des Citadis déjà en service. Pour répondre à l’augmentation de sa production – 210 rames à assembler pour les villes de Constantine, Oran, Ouargla, Mostaganem,  Sidi Bel Abbès, Sétif, Batna et Annaba – Cital prévoit de recruter des centaines de nouveaux employés.

L’usine de Annaba, qui s’étend sur près de 46 000 m², a une capacité d’assemblage de cinq tramways par mois. Cital prévoit également l’extension du protocole d’accord signé en décembre 2014 à l’ingénierie, la fabrication et la maintenance des trains intercités pour le réseau algérien ainsi que l’entrée de SNTF en tant que nouvel actionnaire de la coentreprise. Paradoxalement, la wilaya de Annaba, qui est devenue un pôle ferroviaire, ne dispose pas de tramway. Annoncé depuis plusieurs années, son itinéraire a été à maintes reprises rectifié. Mieux encore, le marché de sa réalisation a été remporté par le groupe Daewoo avant que l’austérité budgétaire ne le mette en veilleuse.
 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mohamed Fawzi Gaïdi

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..