Djilali Boudalia annonce plusieurs mesures en faveur des agents des unités républicaines de sécurité

Elwatan; le Mercredi 15 Octobre 2014
1


Selon M. Boudalia, la DGSN s'est engagée à prendre en charge toutes  les préoccupations socio-professionnelles soulevées par les représentants  des protestataires, notamment en ce qui a trait au logement, aux horaires de  travail, la prime de zone ainsi que le travail dans les wilayas du Sud.

Les décisions de la DGSN sont intervenues suite à la rencontre du ministre  d'Etat, ministre de l'Intérieur, Tayeb Belaiz et le premier responsable de cette  institution, le général major, Abdelghani Hamel, à l'issue de leur rencontre  à Ghardaia avec les représentants des protestataires.

Parmi ces mesures, la DGSN s'est engagée à revoir le volume des heures supplémentaires de ces agents de l'ordre, l'affectation au Sud ne dépassera  pas 3 ans, la durée maximale de service dans cette zone sera de 5 ans, et la durée des missions pour le rétablissement de l'ordre seront limitées à deux (02) mois.

Selon notre source, outre la révision des frais de mission, la direction  générale s'est également engagée à "examiner" la préoccupation liée à la prime  de zone. Pour ce qui de l'avancement dans la carrière, un système de régularisation  dont la gestion est informatisée, a été mis en place permettant, chaque six  mois, à des fonctionnaires d'être promus sur la base de critères bien définis.  Il est précisé dans ce sens, que depuis 2008 près de 7000 fonctionnaires ont été promus à des grades supérieurs, ajoutant que le nouveau statut de la  police adopté en 2008 a permis la régularisation de 2316 brigadiers qui stagnaient  après 30 et 34 ans de service et à 3289 agents de l'ordre public et enquêteurs d'être promus au grade de brigadiers de police. 

Tout en assurant les protestataires qu'aucune sanction ne sera retenue  à leur encontre, la DGSN a exhorté les agents à mettre en oeuvre le principe  de l'"abnégation" et le sens du "sacrifice" qui caractérisent cette profession.  Concernant le logement, le DGSN a déclaré que "chaque fonctionnaire  en aura droit", promettant par la même occasion de régulariser la situation  des logements de fonction conformément au décret exécutif n°13-153 daté du 11  avril 2013, relatif au cession des biens de l'Office de promotion et de gestion  immobilière (OPGI). La mesure, a précisé notre source, concerne exclusivement les logements  éparses de la DGSN et qui se situent en dehors des cités policières et se fera,  après étude de chaque dossier, au niveau de chaque sûreté de wilaya en coordination  avec les services de l'équipement et des finances.

Dans ce sens, notre source a rappelé les efforts déployés par la DGSN  pour prendre en charge la préoccupation de ses fonctionnaires en matière de  logements, relevant que depuis 2010, près de 4294 logements ont été distribués  alors que 3510 autres sont en cours de réalisation et dont le taux d'avancement  a atteint 50%. Des agents de police relevant des Unités républicaines de sécurité ont  organisé lundi à Ghardaia un mouvement de protestation pour attirer l'attention  des pouvoirs publics sur leurs "conditions de travail". 

Des policiers protestataires, qui ont organisé mardi une marche pacifique à Alger, suivie d'un rassemeblement devant le palais du Gouvernement, se sont  déplacés mercredi matin au siège de la présidence de la République où ils se  sont rassemblés pour faire entendre leurs revendications.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..