Douar Hassasna (Ahmeur El Aïn) : Encourager le retour des habitants

Elwatan; le Dimanche 8 Mars 2009
30212

En dépit de la réalisation d'équipements publics pour inciter les anciens habitants de Hassasna (Ahmeur El Aïn) à retrouver leur douar, ces derniers ne se montraient pas prêts à y retourner bien qu'ayant pris des engagements dans ce sens envers les autorités locales, au début de l'année 2005.
Des logements ruraux ont ainsi été érigés sur ce site qui se trouve à 6,5 km au sud de la localité d'Ahmeur El Aïn. Les problèmes de l'électricité, de l'alimentation en eau potable et de l'assainissement ont été résolus, de même qu'un groupe scolaire avait été réalisé à Hassasna.
La Direction des services agricoles de Tipaza avait alloué une enveloppe financière au profit de cette zone dans le cadre des projets de proximité du développement rural intégrés (PPDRI), et ce, pour encourager l'activité économique dans cette zone rurale, autrefois théâtre de plusieurs actes criminels et terroristes perpétrés par les hordes intégristes. En 1994, faut-il le rappeler, le douar de Hassasna avait été déserté par toutes les familles qui y habitaient, en raison de l'insécurité et de la violence qui régnaient dans ces lieux limitrophes avec les maquis de Oued Djer (Blida) et Boumedfaâ (Aïn Defla).

Lors d'une visite effectuée sur les lieux, lundi dernier, le wali avait instruit les autorités locales pour construire un poste d'observation avec toutes les commodités, afinde faciliter la vie aux personnes chargées de veiller à la sécurité de Hassasna. Mais la principale mesure prise par le wali et qui va certainement encourager les paysans à retourner dans ce douar est certainement celle qui consiste à y convertir les 50 habitations rurales en logements sociaux locatifs. Les dossiers de ces logements ont été transférés de l'AGFRU de la wilaya vers l'OPGI de Tipaza. Celle-ci se chargera d'effectuer des travaux d'extension à sa charge pour transformer les habitations de type F2 en logements sociaux de type F3.
Cette affectation spécifique de logements sociaux a été accueillie avec satisfaction par quelques membres des familles de Hassasna. Le retour des familles vers le douar Hassasna est ainsi escompté pour le mois de juin prochain, une fois achevés les travaux de ce chantier déjà entamés en faveur de ce douar.

Déficit en logements sociaux

La commune d'Ahmeur El Aïn qui se situe à l'extrême sud/est de la wilaya de Tipaza enregistre un exode rural massif. Limitrophe des communes de Blida et de Oued Djer et de Attatba au nord, la commune d'Ahmeur El Aïn abrite 42 douars (haouchs) et compte 30 000 habitants. Le nombre d'habitations précaires dans cette commune dépasse les 1500 unités.
Plus de 17 000 citoyens de la commune vivent dans les douars. La forte demande de logements sociaux se concentre au niveau des 2 agglomérations secondaires de la commune , en l'occurrence les cités des
5 Martyrs et de Ben Omar. Les efforts entrepris par la wilaya depuis 2005 se sont avérés insuffisants. Les familles n'arrivent pas à réunir l'apport personnel exigé pour l'acquisition d'un logement rural. Un dilemme pour les responsables locaux.

Categorie(s): tipaza

Auteur(s): M'hamed H.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..