Dr Bensalem Abdallah. Président de la Fédération algérienne de boxe : «La boxe algérienne souffre du manque de moyens financiers»

Elwatan; le Dimanche 23 Decembre 2012
1


Six de clubs de la wilaya Relizane n’ont pas participé à ce championnat pour manque de moyens financiers. 381 autres clubs à l’échelle nationale en souffrent. La boxe algérienne souffre du manque de moyens financiers.
Les pouvoirs publics doivent aider la discipline de la boxe car elle est un sport au même titre que le football. Les résultats, 1/4 de finale, réalisés  ans les  jeux olympiques  de Londres et le  championnat du monde sont une bonne prestation. Au sujet de la situation de la boxe algérienne, Dr Bensalem a présenté un bref bilan moral. En 2001, la FAB comptait 10.000 boxeurs.

Cet effectif a baissé à 3.450 en 2009, puis, il a grimpé  à 8.300 en 2012. La gent féminine est estimée entre 80 à 90 athlètes.
Les boxeuses algériennes ont décroché des médailles d’or et de bronze au dernier championnat d’Afrique  organisé au Cameroun. Une autre femme possède le grade d’arbitre international, grade 5, aux côtés de 7 autres arbitres  hommes. Au sujet de sa visite surprise à Aïn Témouchent, il a  déclaré : «Je suis  venu pour m’enquérir des conditions dans lesquelles s’organisent les championnat zonaux. J’ai découvert plusieurs insuffisances dont le manque d’entretien des carnets des boxeurs, absence de visite médicale et manque de moyens logistiques d’organisation».                         

Categorie(s): sports

Auteur(s): O. Salem

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..