Echo

Elwatan; le Samedi 16 Novembre 2013
1


- Il tacle Rabah Saâdane…
 

Le technicien bosnien n’a pas raté l’occasion de ses retrouvailles avec la presse pour régler ses comptes avec certains de ses détracteurs, du moins ceux qu’il considère comme tels, dans la mesure où le sélectionneur national n’est pas du genre à «tolérer» les critiques. C’est ainsi qu’il ira jusqu’à qualifier ces critiques d’«insultes» à son égard, parlant d’un ancien sélectionneur, qui n’est autre que Rabah Saâdane.  

 

… Et les journalistes
 

Loin d’être le professionnel qu’il se croit, le sélectionneur national des Verts s’attaquera ensuite à des journalistes, sans les citer bien évidemment, en estimant qu’ils l’ont, eux aussi, insulté, alors qu’il s’agissait de critiques la plupart du temps des plus constructives et objectives surtout. Un Bosnien, qui devra d’ailleurs faire son mea-culpa et se remémorer la manière avec laquelle il nargue, depuis son installation à la tête des Verts, les médias nationaux qui le critiquent à juste titre, lui qui ne se gêne nullement à étaler sur les journaux d’outre-mer ses «exploits» en sélection algérienne.

 

- «C’est qui l’arbitre ?»
 

Décidément, le technicien bosnien n’en finit pas de nous étonner. Passant la moitié de son intervention lors du point de presse à relater les «exploits» de l’arbitre zambien, Janny Sikave, qui a officié le match aller à Ouagadougou, Vahid Halilhodzic, à trois jours du match retour,  déclare ne pas savoir qui officiera à Blida. Etonnant de la part d’un sélectionneur qui n’a cessé de parler de l’arbitrage et qui fait visiblement «semblant» d’ignorer que c’est le Sénégalais Badara Diatta qui officiera, ce mardi, à Blida.

 

- coach ne se passe plus de son escorte
 

Le sélectionneur national ne peut plus se passer de sa petite «escorte» personnelle et même de celle que lui fournit gracieusement l’Etat. En effet, hier matin, c’est sous cette «bonne escorte», avec la panoplie qui va avec (motos et autres gyrophares) que Halilhodzic a rejoint le  stade du 5 Juillet pour tenir son point de presse, sous la vigilance, loin d’être discrète, de ses accompagnateurs dans la salle de conférences.

Categorie(s): sports

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..