École primaire Mohamed Bensaïd à Sidi Madani (Blida) : Menace sur les élèves

Elwatan; le Jeudi 9 Octobre 2014
89552


Les élèves de l’école primaire Chahid Mohamed Bensaïd, située dans la localité de Sidi Madani, relevant administrativement de la commune de La Chiffa, courent le risque de contracter des maladies à transmission hydrique (MTH). En effet, selon des enseignants, l’eau de la seule citerne d’une capacité de 900 litres dont dispose l’établissement scolaire serait impropre à la consommation. C’est surtout la provenance de l’eau qui coule dans les robinets un jour sur trois qui pose un réel risque pour la santé et des élèves et  des locataires de l’immeuble voisin.

«L’eau que consomment les nombreux élèves de l’école est amère. Elle vire au marron. Elle est pompée de l’oued de La Chiffa et n’est certainement pas traitée», avertit un enseignant, et de poursuivre : «Il est très probable que la qualité de cette eau est douteuse. Elle est polluée à la source par des eaux usées et autres produits chimiques déversés quotidiennement dans l’oued». Dans une correspondance adressée au P/APC de La Chiffa, Mohamed Benallal,  dont El Watan détient une copie, les parents d’élèves, à travers leur association, ont posé le problème de la capacité de la citerne, qui est insuffisante pour satisfaire les besoins de l’école et demandé que des mesures urgentes soient prises pour préserver la santé des élèves.

«Nous exigeons que le bureau d’hygiène communal procède à des prélèvements afin de vérifier la qualité de l’eau que consomment nos enfants», demande un parent d’élève. Une bâche à eau de capacité de stockage suffisante et une eau périodiquement contrôlée, régleraient le problème. «La santé de nos enfants n’a pas de prix», explique notre interlocuteur. Les élèves les plus chanceux ramènent avec eux de l’eau minérale. Mais cela n’est pas à la portée de toutes les bourses…  

Les sanitaires dans un état lamentable

A propos de l’hygiène et comme nous l’avons constaté sur place, les sanitaires de l’école primaire Chahid Mohamed Bensaïd sont dans un état lamentable.Les WC des filles, conçus avec des cuvettes anglaises ne sont pas appropriés pour des enfants âgés entre six ans et onze ans. Quant à ceux des garçons, en cuvettes turques, vu le manque d’eau, elles sont repoussantes. Constamment inondés, ces sanitaires nécessitent des travaux de mise en conformité ainsi que l’installation de regards d’égouts pour l’évacuation des eaux usées. Les robinets ne sont pas à portée de la main. Les élèves qui reçoivent des cours d’hygiène dans leur école ne peuvent pas les appliquer puisqu’ils ne peuvent, même pas se laver les mains lorsqu’ils sortent des sanitaires.

Une partie de la cour de récréation, aménagée en aire de jeu, conçue et tracée pour des disciplines comme le basket-ball, le handball ou le volley-ball est dépourvue d’équipements comme les paniers, les poteaux ou les filets, nécessaires pour la pratique de ces disciplines sportives. En outre, et comme le soulignent les parents d’élèves, la construction d’une cantine serait souhaitable, surtout qu’un terrain de 280m2 existe au sein même de l’établissement.  
 

Categorie(s): blida

Auteur(s): Abdelkader L.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..