Éducation : les associations de parents d’élèves se mobilisent

Elwatan; le Lundi 24 Decembre 2012
1


En marge de la rencontre des représentants des associations de parents d’élèves qui s’est déroulée samedi au siège de la fédération de la wilaya d’Oran, nous avons appris qu’une rencontre est prévue prochainement avec le ministre de l’Éducation, Baba Ahmed, où seront examinés les dossiers de l’insuffisance des enseignants, du retard de livraison des infrastructures scolaires, la santé scolaire, la violence dans les établissements scolaires, les 3 000 DA, le manque de manuels… «En fait, il s’agit des droits des enfants scolarisés», affirme le président de la fédération des parents d’élèves de la wilaya d’Oran avant de poursuivre : «Actuellement, nous préparons les statuts et le règlement intérieur pour se mettre en conformité avec la loi 06/12 sur les associations».

En effet, la fédération prépare ses bilans moral et financier pour passer à une étape nouvelle qui exige un souffle nouveau au profit des élèves. Cependant, il faut préciser que la wilaya d’Oran a réceptionné plusieurs établissements scolaires (écoles, collèges et lycées) pour faire face à la surcharge et d’autres sont en cours d’achèvement. Les enfants sont les premières victimes de cette situation. Le non-respect des délais de réalisation des infrastructures a perturbé la rentrée scolaire 2012/2013 ainsi que le recrutement tardif du personnel pédagogique. Le directeur de l’Education qui défend son bilan est décidé à régler le problème durant l’année 2013. D’autre part, notre interlocuteur de la FWPE a confirmé : «Oui, nous allons rencontrer le ministre de l’Education prochainement et nous allons mettre sur la table tous les dossiers en suspens. Notre objectif est de défendre les droits des enfants».

A noter que des recrutements ont été opérés pour pallier le manque de professeurs surtout pour ceux des langues et des mathématiques mais des insuffisances persistent. La réhabilitation de plusieurs établissements s’impose surtout des travaux d’étanchéité où à chaque chute de pluie, les plafonds sont devenus de vraies passoires mettant en danger les enfants. De son côté, le wali d’Oran vient d’anticiper en programmant en 2013 plusieurs lycées et groupes scolaires afin d’éviter les couacs de septembre 2012.                                         

Categorie(s): oran

Auteur(s): Noureddine B.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..