Education nationale : les intendants poursuivent la grève

Elwatan; le Dimanche 12 Octobre 2014
1


Les économes entament ce dimanche leur 35ème journée de grève et ne semblent pas prêts à lâcher  leur action de sitôt. Réunis hier, samedi, en assemblée générale à Alger, 33 intendants représentants différentes wilayas ont convenu du maintien de la grève étant donné que le ministère n’a pas pris en charge leurs revendications.

Cette action organisée par la Commission nationale des personnels des services économiques afficliée à l'Unpef a, selon les syndicalistes, mobilisé un grand nombre de travailleurs. 75% des intendants y ont participé selon Mustapha Nouaouria, porte parole de la commission.

Cette grève entrave de manière significative le bon fonctionnement des 7700 établissements moyens et secondaires que compte le pays.

Ainsi le budget de fonctionnement estimé à 1300 milliards de centimes est gelé et les 900 milliards de centimes d’aides aux élèves nécessiteux ne sont pas encore remis aux concernés.

Aussi, les crédits des livres évalués à 200 milliards de centimes ne sont pas payés et les 32 milliards de centimes des frais d’inscriptions ne sont pas encaissés.

Convenant de l’insécurité et l’inconfort que cette situation impose aux écoliers, notre interlocuteur précise que les intendants ont tenté toutes les issues avant d’opter pour la grève.

Les intendants réclament la prime de pédagogie et celle de rendement, mais aussi l’actualisation de l’arrêté ministériel n°829 du 13 novembre 1991 portant fonctions et missions des personnels des services économiques du secteur de l’éducation.

Ils demandent, aussi, la révision du décret n° 12/240 modifiant et complétant le décret n° 08/315, portant statut particulier des travailleurs de l’éducation.

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Mina Adel

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..