Egypte : Procès du guide suprême des Frères musulmans le 11 décembre

Elwatan; le Vendredi 15 Novembre 2013
1


Les trois juges, qui avaient présidé les deux premières audiences dans ce procès de Mohamed Badie, actuellement en détention, et de 34 autres coaccusés, dont ses deux adjoints, s’étaient récusés fin octobre pour «cas de conscience». Le président Mohamed Morsi, destitué et arrêté par l’armée le 3 juillet, est issu de la confrérie des Frères musulmans, dont la justice a prononcé l’interdiction. M. Badie et ses deux adjoints encourent la peine de mort pour «complicité» dans le meurtre de neuf manifestants anti-Morsi le 30 juin.

Trois autres membres de leur confrérie sont accusés de ces «meurtres» et 29 autres militants islamistes doivent comparaître avec eux pour avoir participé, armés, selon l’accusation, à ces heurts. Des millions de manifestants avaient réclamé le 30 juin le départ de M. Morsi, lui reprochant d’avoir accaparé les pouvoirs au seul profit des Frères musulmans et achevé de ruiner une économie déjà exsangue. L’armée s’est appuyée sur cette mobilisation pour justifier son coup de force le 3 juillet dernier contre le premier président d’Egypte élu démocratiquement.

Categorie(s): international

Auteur(s):

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..