El Djazaïr Idjar : 750 millions de dinars de financements prévus en 2013

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
1


Le nouvel établissement financier dispose d’un capital social de 3,5 milliards de dinars reparti entre le Crédit populaire d’Algérie et la Banque de l’agriculture et du développement rural (47% chacun) ainsi que la Société algéro-saoudienne d’investissement (6%).
La compagnie de leasing, qui vient d’entamer ses activités la semaine écoulée sur le marché, a parapher son premier accord de financement de 200 millions de dinars avec une entreprise publique, a souligné ce responsable lors d’une conférence de presse animée à l’hôtel Sofitel à Alger. Parmi les produits éligibles au financement, on citera, entre autres, les équipements en travaux publics, bâtiment, hydraulique, machines agricoles et équipements médicaux.

Cette gamme de produits sera élargie. Dans l’immédiat, l’établissement ne compte pas se lancer dans le leasing immobilier en raison de l’opacité qui caractérise le marché de l’immobilier. «Nous allons d’abord inspecter la réalité du marché avant de prendre la décision finale», a expliqué M. Metref. Les secteurs du BTPH représentent, à ses yeux, un «marché de grande valeur pour le leasing». «Avec la diversification de l’offre de financement, la réduction des délais de traitement des dossiers et un réseau d’agences élargi, la compagnie peut contribuer de manière efficace au développement économique», a estimé le DG de la société, indiquant que la condition relative à l’ancienneté d’au moins deux ans du registre du commerce des entreprises, exigée par d’autres banques, ne sera pas prise en compte pour l’octroi de financement.

L’orateur a parlé d’un avantage fiscal qui permettra aux clients de payer graduellement la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pendant toute la période du contrat. Un dispositif à même de «soulager» les opérateurs économiques, «car le paiement de la TVA leur a toujours représenté un obstacle», a-t-il précisé. Et d’ajouter : «Avec El Djazaïr Idjar, ils n’auront qu’à payer un taux de participation initial estimé à 20% de la valeur de l’équipement en question avec un taux de crédit fixe (loyer) à verser régulièrement.» Pour la distribution de ses produits, la compagnie s’appuiera sur un réseau de 435 agences, mais sera présente au départ dans 16 agences. «Cet ébahissement vient en soutien au marché financier et bancaire», a fait savoir Mohamed Djellab, PDG de CPA.

Même son de cloche de Boualem Djebbar, PDG de la BADR pour qui cet établissement vient contribuer à développer et à diversifier les sources de financement des PME. Pour sa part, le représentant d’Asicom a mis l’accent sur le potentiel «important» que recèle le marché du leasing. En Algérie, une dizaine de banques et d’établissements financiers proposent le leasing, mobilier ou immobilier. Le marché demeure encore embryonnaire, d’après les professionnels.

Categorie(s): economie

Auteur(s): Hocine Lamriben

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..