Elections législatives en Algérie : Ça sera pour le 10 mai

Elwatan; le Jeudi 9 Fevrier 2012
1


Et à ce titre, il a indiqué que toutes les dispositions ont été prises pour garantir la transparence des élections.

«L’opération électorale et le dépouillement des résultats se dérouleront sous la surveillance directe des représentants des candidats dans tous les bureaux de vote. Les instances nationales de surveillance et de supervision auront à s’assurer du respect de la loi électorale », a affirmé le président Bouteflika. .

Il a également indiqué que les partis et les listes indépendantes participant « auront toute latitude de contrôler et de surveiller chacune des étapes du processus. Ils veilleront, eux aussi, à la régularité du processus électoral, à travers la commission indépendante de surveillance des élections qu’ils auront à constituer».

« Celle-ci (la commission) aura, de plein droit et loin de toute tutelle ou ingérence, la responsabilité de réguler la campagne électorale officielle et de garantir l’équité entre les candidats », a expliqué le chef de l’Etat.

Cette commission, ajoute le chef de l’Etat, est habilitée, sur saisine, ou de sa propre initiative, à prendre des décisions exécutoires afin de garantir la conformité aux dispositions de la loi électorale, de la part des parties en lice et des instances chargées de l’organisation des élections

Le président a en outre insisté sur la responsabilité des institutions administratives à garantir « l’impartialité totale» de leurs agents dans cette élection.  

«Les institutions administratives du pays ont la responsabilité de garantir l’impartialité totale de leurs agents, dans tout ce qui concerne les élections. Elles devront s’assurer d’une totale coopération de l’administration locale avec les instances nationales de surveillance et de supervision des élections, ainsi qu’avec les observateurs internationaux, dans le respect de la loi », a-t-il insisté.

Non-utilisation des moyens de l’Etat par tout responsable ou membre du gouvernement

Le président a par ailleurs insisté sur la non-utilisation des moyens de l’Etat, par tout responsable, membre du gouvernement, haut fonctionnaire ou cadre dirigeant d’entreprise publique, candidat aux prochaines élections législatives.

"Tout responsable, membre du gouvernement, haut fonctionnaire ou cadre dirigeant d’entreprise publique qui se porterait candidat aux prochaines législatives doit s’abstenir de toute utilisation des moyens de l’Etat pour sa campagne électorale et s’interdire toute visite de travail dans la wilaya où ilse présente", a-t-il affirmé

Dans le même sens, le président Bouteflika a ajouté que "les institutions administratives du pays ont la responsabilité de garantir l’impartialité totale de leurs agents, dans tout ce qui concerne les élections".

"Elles (les institutions administratives) devront s’assurer d’une totale coopération de l’administration locale avec les instances nationales de surveillance et de supervision des élections ainsi qu’avec les observateurs internationaux, dans le respect de la loi", a ajouté le chef de l’Etat.

 

Categorie(s): actualité

Auteur(s): Elwatan.com

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..