Entraves aux investissements à Tébessa : Des porteurs de projets accusent l’ex-wali

Elwatan; le Mercredi 7 Octobre 2015
98433


Mon  projet a connu plusieurs entraves, et a subi des lenteurs dans l’étude du cout, il n’a jamais vu le jour», s’est indigné le jeune H. Dinar. De son coté, Mounir Ramdhani, un investisseur bien connu à Tébessa, n’a pas mâché ses mots  en  demandant  d’ester en justice l’ex-wali de Tébessa, Mabrouk Beliouz, et certains directeurs exécutifs qualifiés de  «sbires» pour avoir voulu torpiller le plan d’action pour la promotion de l’investissement dans la wilaya, et ce pendant, plus de cinq ans.

Des jeunes se retrouvant ballottés entre différentes administrations crient à la hogra et à la bureaucratie. Leurs projets risquent de ne plus voir le jour. Ainsi, plus de 1500 demandes pour bénéficier de concessions de terrains destinés à la réalisation de projets  d’investissement  ont été déposées aux services concernés.

Parmi ces demandes, 130 seulement ont été jusque là  avalisées. La lenteur et la complexité des procédures administratives représentent  un véritable fardeau qui pèse sur le lancement  des projets de ces jeunes  investisseurs. Une situation qualifiée d’inacceptable par le wali Ali Bouguerra, intervenant récemment lors d’une cérémonie de remise des actes de concession au profit de 21 bénéficiaires. Le chef de l’exécutif  a fait savoir que désormais, les actes de concession ne seront établis que dans certains créneaux vitaux pour la wilaya tels la santé, l’hôtellerie, l’industrie de transformation et l’agro alimentaire.

Pour sa part le secrétaire général de la wilaya a  mis en relief les facilités accordées aux investisseurs   pour booster les différents projets dans la wilaya comme l’exige la nouvelle politique suivie par le gouvernement  qui préconise surtout la rationalisation des dépenses. Sachant  son départ proche, l’ex-wali de Tébessa, Mabrouk Beliouz, avait, rappelons le, attribué en juillet dernier onze sablières,  six stations de services et des lots de terrains à une vingtaine de personnes.

Les carrières de sable qui peuvent avoir des conséquences graves sur les nappes d’eau, ont vu leurs décisions annulées par le nouveau wali. Des terrains attribués pour réaliser des projets ont été parcellés et vendus à des particuliers, mais aucune suite n’a été donnée à cette affaire jusqu’à maintenant.  
 

Categorie(s): actu est

Auteur(s): Lakehal samir

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..