Entreprise d'assainissement d'El Khroub : Plus de 150 ouvriers quittent l’UGTA

Elwatan; le Samedi 11 Fevrier 2012
1


En effet, l’on a appris,  jeudi passé, que le nombre de pétitionnaires favorable pour quitter le vieux syndicat, l’UGTA, a atteint plus de 150 employés. Ce chiffre équivaut à plus de la moitié de l’effectif (290) de cette entreprise qui vient à peine de  changer de statut pour devenir une entreprise publique à caractère industriel et commercial (EPIC). En effet, le choix du nouveau syndicat, en l’occurrence le SNAPAP, semble avoir mûri dans la conscience des ouvriers ayant été longtemps bernés par les appareils syndicaux contrôlés par les apparatchiks de la gérontocratie syndicale de l’UGTA et ses compromissions avec tous les pouvoirs qui se sont succédés.

Dans cette entreprise d’assainissement qui a «assaini» récemment tout le fardeau de ses dettes fiscales, parafiscales et avec la sécurité sociale et les opérateurs et fournisseurs particuliers, une nouvelle ère semble se dessiner. Les pouvoirs publics n’ont pas lésiné  sur les moyens financiers et matériels pour assurer la transition vers le nouveau statut.
Mais cela reste insuffisant, lorsqu’on constate que la vétusté du matériel demeure une préoccupation de tout le collectif et des responsables de l’EPIC. L’accident de travail mortel d’un ouvrier de ramassage des ordures, survenu récemment au niveau du lieudit Quatre chemins, a constitué un point d’orgue de la décrépitude du parc matériel existant.

La benne du camion est tombée subitement en écrasant la tête de l’ouvrier qui s’apprêtait à retirer le balai enfoui au dessous, selon les témoignages recueillis.Les conditions de travail sont des plus précaires, constatent les ouvriers révoltés par ce drame  qui a coûté la mort à un père de famille de 4 enfants. C’est dans ce contexte que les travailleurs ont tourné le dos au vieux syndicat UGTA et revendiquent leurs rappels des indemnités durant la période antérieure au passage au nouveau statut d’EPIC.                                                                

Categorie(s): constantine

Auteur(s): M. D.

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..