Environ 10% des femmes enceintes susceptibles de faire de l'hypertension durant la grossesse

Elwatan; le Mardi 25 Decembre 2012
1


"Sur 900.000 femmes enceintes annuellement, 10 % d'entre elles peuvent  faire une hypertension artérielle liée à la grossesse dont les complications peuvent déclencher une éclampsie entraînant la mort", a déclaré à l'APS le Dr Oulmane.

L'hypertension artérielle est une pression sanguine supérieure à 14 -9 (maximale et minimale), lorsqu'elle est prise sur une personne allongée sur le côté gauche après 30 min de repos.

La première cause de mortalité chez la femme enceinte est une conséquence  de l'hypertension artérielle, conduisant, en cas de complication, à un arrêt  cardiaque, à des difficultés respiratoires et à une éclampsie. Selon le Dr Oulmane, le développement d'un f£tus chez une maman peut être perturbant pour l'organisme de celle-ci et à l'origine d'une hausse de la tension artérielle.

Les facteurs à risque sont liés à l'âge et les femmes enceintes âgées  de moins de 15 ans et de plus de 35 ans, sont plus vulnérables, a-t-il précisé. Il a ajouté que les mauvaises conditions socio-économiques sont également  des facteurs pouvant déclencher cette pathologie, tout comme le diabète, l'obésité, les grossesses multiples et les prédispositions familiales héréditaires.

Pour ce faire, le Dr Oulmane a insisté sur la surveillance de près,  par des spécialistes de la santé, des femmes enceintes présentant une hausse  de tension artérielle. Dans le cas où le médecin diagnostique, chez sa patiente enceinte, une  hausse de la pression sanguine, le traitement préconisé est le repos. "La femme doit obligatoirement arrêter de travailler à l'extérieur et  chez elle pour éviter des complications", a-t-il recommandé. Si le repos s'avère insuffisant, le recours à une prescription médicamenteuse  d'hypotenseur s'avère nécessaire.

Parmi les complications qui peuvent survenir chez une femme enceinte  souffrant d'hypertension artérielle, l'éclampsie (convulsion) est la plus fréquente. L'éclampsie est une ou plusieurs crises convulsives pouvant être mortelles. Elle peuvent surgir avant, pendant ou juste après l'accouchement. L'accident vasculaire cérébrale est également décrit par les spécialistes comme l'une des atteintes potentiellement déclenchée par une HTA. D'autres affections moins fréquentes, telles l'hématome rétro placentaire, une perte brutale de la vision, un £dème aiguë du poumon et une insuffisance  rénale, sont aussi des conséquences de l'HTA.

Chez le foetus et le néonatal, l'hypertension de la maman peut conduire  à un retard de croissance, une souffrance du foetus et une mort intra-utérine. Des précautions doivent être prises par les femmes qui attendent un enfant, en consultant un gynécologue quatre fois, au minimum, durant les neuf  mois de grossesse. Une femme souffrant d'une élévation du débit sanguin, doit accoucher dans un bloc pluridisciplinaire pour une intervention rapide de réanimateurs ou de chirurgiens en cas de problèmes inattendus.

Après l'accouchement, la maman doit revoir son médecin pour qu'il détermine si l'hypertension artérielle était due à la grossesse ou, au contraire, elle  est chronique. (

Categorie(s): actualité

Auteur(s): El Watan avec APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..