Exportations : Les entreprises appelées à élaborer une stratégie

Elwatan; le Jeudi 8 Octobre 2015
1


La réflexion autour de l’orientation de l’entreprise vers l’exportation, notamment des secteurs hors hydrocarbures, «ne doit pas être conjoncturelle ou tributaire de la chute des prix des hydrocarbures», a indiqué le président de l’ACE, qui est une association activant dans le domaine du commerce extérieur, en marge de la journée d’étude sur «L’exportation : le nouveau défi des petites et moyennes entreprises algériennes».

Les mesures susceptibles de relancer les exportations existent, mais la cadence de leur mise en œuvre demeure lente, a rappelé M. Lalmas, soulignant que les entreprises nationales avaient besoin d’élaborer un programme moderne et efficace leur permettant de concurrencer les entreprises internationales, outre l’importance de la création de formules de financement pour leur croissance.

L’expert a mis en avant la nécessité, soulignée lors du Conseil des  ministres, tenu la veille, de reconsidérer les volets économique et commercial de l’Accord d’association avec l’Union européenne (UE), surtout que les importations  de l’Algérie de cet espace s’élèvent à 195 milliards de dollars en 10 ans, contre  de faibles investissements européens en Algérie, tandis que les exportations algériennes hors hydrocarbures vers l’UE sont estimées à 12,3 milliards de dollars entre 2005 et 2014. Le directeur général de l’Institut algérien de normalisation (Ianor),  Hales Djamel, a, pour sa part, appelé à l’amélioration de la qualité du produit  algérien, selon les normes nationales et internationales en vigueur, en vue de l’orienter sereinement vers le marché international.

Les participants à cette journée d’étude, organisée dans le cadre du  Salon professionnel international de l’industrie Alger Industrie, ont souligné l’importance d’adopter des mesures sérieuses pour accompagner les entreprises dans leur orientation vers le marché international, en chargeant des instances spécifiques de cette mission et en leur ouvrant des bureaux à travers le territoire  national. Les experts ont appelé à améliorer le climat des affaires, en élargissant  les domaines d’investissement et en développant les outils technologiques qui permettent aux entreprises algériennes d’assumer la charge des importations.

Categorie(s): economie

Auteur(s): APS

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..