Festival international du malouf à Constantine : Est-ce le bon concept ?

Elwatan; le Mercredi 8 Octobre 2014
1


Sept pays prendront part à ce festival, en plus des trois troupes primées lors du dernier festival national du malouf. La défection de la Turquie a été justifiée par des raisons purement budgétaires. Le conférencier notera que le budget alloué pour cette circonstance est de 20 millions de dinars, une somme qui ne peut permettre d’inviter d’autres pays, mais surtout organiser parallèlement un séminaire dédié à cette musique savante. Questionné à ce propos, il nous déclare : «Nous devons impérativement réfléchir sur cette question et nous préconisons la participation effective de l’université qui aura son mot à dire ; je pense à l’université 3 qui abrite la faculté des arts pour donner un sens à des communications scientifiques, données par des spécialistes en la matière».

Concernant le choix de la salle d’El Khroub, le commissaire le justifie par sa capacité d’accueil, mais aussi de la disponibilité du maire de la ville à la doter de toutes les commodités nécessaires. Toutefois, l’orateur ne manquera pas d’insister sur sa volonté d’organiser ce festival, malgré le manque de salles à Constantine, au regard des travaux qui sont en cours et de dire : «Je tenais personnellement à ce que le festival ne connaisse pas une rupture, en plus d’une délocalisation qui risque de le ternir et j’en sais quelque chose à ce sujet et c’est pour toutes ces raisons que nous avons tenu à l’organiser contre vents et marées».

Il reste cependant que le concept même de ce festival qui, de par son appellation, se doit d’être requalifié, car en faisant appel à des troupes syriennes, égyptiennes ou encore allemandes et espagnoles, les gardiens de ce patrimoine trouvent une certaine altération. L’on apprend par ailleurs que quatre chaînes de télévision étrangères seront conviées pour couvrir l’événement, mais seulement à titre informatif, puisque, c’est la télévision publique qui jouit de tous les droits de retransmission.                                                            

Categorie(s): constantine

Auteur(s): N. Benouar

Commentaires
 

Vous devez vous connecter avant de pouvoir poster un commentaire ..